Julian Assange expulsé de l'ambassade d'Équateur

Nicolas Gary - 11.04.2019

Edition - International - Julian Assange - ambassade Equateur - Wikileaks informations classifiées


C’était l’Australien à abattre, à l’origine de WikiLeaks, auteur de plusieurs ouvrages, et jusqu’à lors préservé des autorités à l’ambassade de l’Équateur à Londres. Julian Assange vient d’être arrêté par les services de la police métropolitaine. Les forces de l’ordre sont entrées directement dans l’ambassade, à la demande de l’ambassadeur…


Julian Assange

 
C’est désormais dans un commissariat au centre de Londres qu’Assange réside, après avoir passé plus de six années dans l’ambassade de l’Équateur. Selon Lenin Moreno, président équatorien, Assange aurait violé à plusieurs reprises les conditions d’asile qui lui avaient été accordées.

En effet, il avait interdiction « de mentir, pirater des comptes ou des téléphones privés ». Incompréhensibles élucubrations ou véritable faute de l’intéressé, difficile de trancher : en cas d’extradition, Assange sera en effet immédiatement expédié aux États-Unis pour un procès qu’on sait bouclé d’avance.
 


Et d’ajouter que « les déclarations hostiles et menaçantes de son organisation, contre l’Équateur, et en particulier la violation de traités internationaux ont conduit à cette situation où l’asile ni M. Assange ne sont supportables ».
 
Dans un premier communiqué, Wikileaks a accusé directement l’ambassade et le gouvernement « d’être clairement en train de trouver un prétexte pour mettre un terme à cet asile ». 

Une vidéo de l’intervention de la police a été mise en ligne : 
 

« Julian Assange, 47 ans, a été arrêté ce jour, le jeudi 11 avril, par les agents de la Metropolitan Police Service (MPS), à l’ambassade d’Équateur », confirme la police dans un communiqué. Une intervention pratiquée en vertu d’un mandat délivré par le tribunal de Westminster Magistrates, en date du 29 juin 2012, pour ne s’être pas rendu à la cour.

Déjà, en juillet 2018, le président Moreno avait publiquement déclaré qu’Assage devrait à terme quitter l’ambassade basée sur le sol britannique. On ignorait que ce terme était si proche. L’enlisement juridique autant que diplomatique autour de sa présence aura de toute évidence échoué, pour le pire des scénarios. 

S’il n’y a aucune charge officiellement portée contre lui, cela ne devrait pas traîner : l’ancien procureur général américain avait affirmé que son arrestation devait être une priorité. Et pour l’actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo, Wikileaks n’était qu’un « service de renseignement non étatique, hostile, souvent soutenu par des acteurs étatiques comme la Russie ». La suite promet d'être tumultueuse...
 

Embarqué avec un livre dans les mains


On distingue par ailleurs nettement dans la vidéo, qu’Assage a dans les mains un ouvrage, et par tout à fait n’importe lequel : l’essai attribué à Gore Vidal, History of the National Security State.

Anecdotique ou non, il faut souligner que ce livre n’a pas été commercialisé par une maison d’édition, mais relève d’une autopublication, chez Amazon. Le livre est en effet proposé par les solutions Kindle ou Create Space, que ce soit en version numérique ou papier (impression à la demande). Le livre a été commercialisé par ce biais, en janvier 2014, raison pour laquelle on ne le retrouve pas dans les librairies. 

Le romancier est décédé en août 2012 et c’est The Real News Network, organisation à but non lucratif qui avait donné suite à la dffusion d’un échange entre Gore Vidal et deux anciens employés de la CIA. 
 
 



Commentaires
Pro-trump qu'il a aidé on verra si faire de la lèche à ce porc saura payer, depuis je me désintéresse complètement de wikileaks-mais-à-l-extrême-droite.

En plus il est un peu teubé il risque 5 ans et il a passé 7 ans dans une "prison" volontairement pour rien.

Juste une question la Suède est pas prioritaire pour l'extradition (pour viol par surprise) ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.