Julien Green dévoile tout dans la version intégrale de son journal

Victor De Sepausy - 21.05.2019

Edition - Les maisons - Julien Green - Journal intégral - collection Bouquins


La collection Bouquins, chez Robert Laffont, célèbre ses 40 ans cette année, et pour l’occasion, une sortie toute particulière interviendra ce 19 septembre. Il s’agit du Journal intégral de Julien Green, couvrant une période allant de 1926 à 1940. 



 
Le journal de l’écrivain est pour la première fois présenté dans son intégralité. Les ajouts à la précédente édition, représentant environ 60 % de texte supplémentaire, révèlent sans détour la vie intime, amoureuse et sexuelle du grand romancier catholique. Un secret longtemps dissimulé ! 

La parution de cette intégrale est un événement littéraire considérable et donne à ce Journal la pleine dimension de témoignage quotidien incomparable de ce grand écrivain tout au long du XXe siècle dans sa presque totalité. 

Pour aboutir à ce texte, ont travaillé de concert Guillaume Fau, conservateur en chef des bibliothèques et responsable du service des manuscrits modernes et contemporains à la BnF. Avec lui, Tristan Gervais de Lafon, ayant droit de Julien Green. Magistrat, il est premier président de la cour d’appel de Montpellier. Enfin, on trouve Alexandre de Vitry, qui est un ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon, agrégé de lettres modernes et docteur en littérature française de l’université Paris-Sorbonne. 

La volonté de l’ayant droit de Julien Green et l’accessibilité des manuscrits aujourd’hui déposés à la Bibliothèque nationale de France (quelque 120 cahiers et liasses) rendent possible, pour la première fois, une édition intégrale. Le principe retenu pour l’établissement du texte est le suivant : à chaque fois qu’une coupe ou qu’une réécriture autre que formelle ou d’ordre esthétique avait été opérée dans le texte du manuscrit, ou qu’un élément biographique, social, philosophique, anecdotique avait été modifié, il a été décidé de rétablir le texte original et l’information que seul il apporte.

Les ajouts, estimés à 60 % environ en plus du texte publié, constituent la nouveauté de cette édition intégrale. Ils sont de trois ordres principalement : événements privés et confidences intimes ; portraits littéraires ; notations journalières propres à l’écriture diariste manuscrite. La vie amoureuse et sexuelle de Julien Green, très présente dans le journal manuscrit, et décrite avec force détails, de façon très explicite, avait été systématiquement omise, autocensurée, anonymisée et finalement très distanciée dans la version publiée.

Or, la vie sexuelle du jeune Julien Green, dans le Paris, mais aussi l’Europe et l’Amérique de l’époque, se trouve documentée de façon totalement inédite par les manuscrits : rencontres furtives, amants de passage, lieux et pratiques occupent les journées et les nuits du jeune homme, autant que l’écriture, et c’est tout un pan de la vie d’un homosexuel de la première partie du XXe siècle qui se trouve éclairé comme jamais.

À la frénésie quotidienne de la quête du plaisir succèdent les portraits des amants de passage, certains devenus réguliers au fil du temps, dont les listes sont scrupuleusement notées dans les pages liminaires des cahiers, mais aussi le récit cru, sans fard, pornographique parfois, des rencontres. À ce titre, le Journal intégral de Julien Green constitue un document humain, existentiel et sociologique nouveau. 

La lecture des manuscrits montre que les portraits des contemporains de Julien Green, et principalement de ses confrères écrivains, ont été très remaniés, souvent très réduits, au moment de la publication du journal. Les ajouts de l’édition intégrale sont autant de portraits inédits, de grande ampleur et au long cours, de Gide, Mauriac, Cocteau, Montherlant, Jouhandeau, Malraux... En filigrane, c’est toute la sociabilité d’une époque qui apparaît, mais perçue sous l’angle de la subjectivité et des relations personnelles. 


Commentaires
Cette publication qui normalement incombait à La Pléiade, laquelle a honteusement abandonné en route -au tome VIII- les œuvres complètes, comprendra-t-elle tout le journal, jusqu’à la mort de Green, où s’arretera-t-elle à 1940 ?

Les derniers volumes sont les plus denses et à mon sens, les meilleurs.(Même s’il faut se méfier des interventions abusives de feu Éric Green-Jourdan.)
D'accord avec Stroheim la présentation est lourdement accrocheuse. Mais le livre tient-il vraiment ce qu'elle promet ? Par contre en désaccord avec Lucien Noullez. Quant à dévoiler son orientation sexuelle mieux vaut le faire complètement. Les révélations d'ordre intime ne me feront pas considérer ce grand écrivain qu'est Green comme un monstre mais affineront ce que j'en sais déjà.Or qu'est-ce qu'un journal sans cela ? . Les pratiques sexuelles de mon voisin de palier ne m'intéressent pas . Mais tout un chacun n'est pas cet auteur phare de la littérature française.
Présentation peu documentée et péniblement accrocheuse. On en vient à se demander ce que les innombrables lecteur de Green avaient jusqu'ici trouvé dans son "Journal", comme aussi dans son autobiographie – laquelle, publiée de son vivant, ne fait aucun mystère sur les orientations sexuelles de l'auteur.
La lecture du JOURNAL de Green a été un évènement littéraire et spirituel pour moi, au tournant du 21è siècle. Je sais que "Julian" souhaitait que tout fût publié un jour. Avait-il raison? A lire l'annonce, j'en doute un peu. J'aime aussi que les diaristes conservent leurs secrets. Je vais tout de même lire ce premier tome, sauf si les passages "pornographiques" me le font tomber des mains.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.