Juliet, Naked, de Nick Hornby : la chronique

Clément Solym - 14.05.2010

Edition - Les maisons - nick - hornby - juliet


Toujours cette musique, et souvent l'Angleterre, pour des livres pas comme les autres, des personnages invraisemblables pris dans un tourbillon d'histoires tordues.  Serait-ce la recette miracle pour faire un bon livre ?
 

Ceux de Nick Hornby connaissent un certain succès, en tout cas. Après avoir imaginé les dialogues de paumés qui se retrouvent en haut d'un immeuble pour se foutre en l'air dans Vous descendez ?, et visité les amours d'un anti-héros dans Haute fidélité, il revient maintenant autour d'un livre très attendu Juliet Naked.

Notre chroniqueuse - la charmante Marie - est tombée sous le charme, du beau Nick et de son écriture féconde ; d'une Angleterre découpée au scalpel dans les vinyles de Tucker Crowe, star du rock qui a quitté la scène pour mieux y revenir, des années plus tard.

Retrouvez donc la chronique de Juliet, Naked, de Nick Hornby.

P.S. : Donnez-nous votre avis ! Elle écrit bien ? On la garde ? Envoyez "Marie" au 3805 si vous voulez qu'elle chronique encore et "dehors" si vous en avez marre. 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.