medias

Julliard riposte face à l'héritier de Françoise Sagan

Clément Solym - 21.10.2009

Edition - Justice - Julliard - riposte - héritier


Denis Westhoff était passé sur France Inter pour expliquer une fois de plus la situation juridique délicate dans laquelle il se trouvait, après que sa mère lui a laissé à sa mort un paquet de dettes à éponger. Il avait également à l'occasion de cette émission, précisé que les ouvrages réédités chez Stock sortiraient en version numérique pour iPhone et BlackBerry. Nous sommes toujours sans nouvelles de l'éditeur de ce côté.

Or, la tension qui s'accumule d'un autre côté : entre le fils et la maison Julliard, qui aura été l'éditeur de Sagan, ça gronde. Denis Westhoff avait déclaré que « Julliard gagne de l'argent en ne faisant pratiquement rien, grâce à la cession des droits à l'étranger ». La situation dans laquelle il se trouve nécessite pourtant qu'il tire un maximum de revenus des ventes des livres de sa mère pour faire face à ses dettes. Et voilà que l'éditeur a riposté dans un communiqué, alors que Denis Westhoff a assigné les directeurs, Betty Mialet et Bernard Barrault, en justice.

Selon ses estimations, la réédition des oeuvres rapporterait 6000 € par ouvrage, et donc un manque d'autant pour lui, alors que la vente des droits se poursuit à l'étranger. Chez Julliard, on précise que l'on a « toujours entretenu d’excellents rapports avec Françoise Sagan de son vivant ; avoir, avec l’accord de cette dernière, exploité au mieux (comme l’avaient toujours fait leurs prédécesseurs depuis plus de cinquante ans) les oeuvres que Françoise Sagan avait confiées aux éditions Julliard ».

Ainsi, pour ne pas alimenter la polémique, les arguments de riposte seront présentés devant le tribunal « que monsieur Westhoff a cru devoir saisir ». Et l'éditeur ne manque pas de signaler que les attaques de Denis ont été reprises « sans aucune vérification par de nombreux supports de presse ». À l'exception du Monde, souligne-t-on. Et de ActuaLitté, ajouterait-on. Mais soit.

Une presse qui avait d'ailleurs salué au printemps 2008, la réimpression de toute l'oeuvre romanesque de Sagan, « sous une nouvelle présentation ». Contactées par ActuaLitté, les éditions Julliard n'étaient pas en mesure de nous dire si une riposte pour diffamation pourrait être la teneur de leurs fameux arguments. Nous vous tiendrons informés des suites de cette affaire, qui ne devrait pas être évoquée avant la mi-2010.

Soulignons juste l'anecdote que le bon élève Le Monde révèle, en assurant que l'avocat de Julliard, habituellement Jean-Claude Zylberstein, ne pourra pas plaider : il a en effet été celui de Sagan par le passé.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.