#JusteUnLivre sauvera-t-il aussi les librairies françaises ?

Fasseur Barbara - 04.06.2018

Edition - Librairies - Autour des Mots Roubaix - Librairie Roubaix Sauvetage - Mobilisation JusteunLivre


À Roubaix, la librairie Autour des mots craint de ne pas passer l’été. Ce n'est pas la seule, tout le quartier de la gare est affecté par la fermeture de l’emblématique musée roubaisien, La Piscine – pour quatre mois encore. Et comme il vaut mieux prévenir que guérir, se profile un #JustOneBook à la française. En effet, il suffit peut-être de n’acheter qu’un livre pour sauver cet établissement.

 

 

La Piscine a fermé ses portes pour travaux depuis le mois d’avril et jusqu’au 19 octobre. Quelques semaines plus tard seulement, les conséquences sur la fréquentation des commerces alentour se font dramatiquement ressentir. Notamment pour la librairie Autour des mots qui a vu son chiffre d’affaires baisser de 50 % en semaine et jusqu’à 80 % le samedi, rapporte La Voix du Nord.

 

« Ce n’est pas compliqué, à partir du 1er avril, ça s’est arrêté net. En vente au comptoir, le samedi était notre plus grosse journée. Aujourd’hui, on ne voit plus personne… » commentent les propriétaires, Marie-Odile et Louis Breynaert, qui cherchent une solution de secours pour faire face à cette période creuse.

 

À l’aube de ses 10 ans, la librairie Autour des Mots craint pour cette saison qui ne s’annonce pas tout à fait pleine. Les étagères couvertes de livre et d’objets plus surprenants, la librairie est un lieu vivant qui accueille expositions et rencontres. Et pour que cela continue, une trentaine d’artistes se mobilise pour lever des fonds.


#JustOneBook, le hashtag qui sauve
des éditeurs indés (essayez !)


Pochoiriste, photographe et bien d’autres, ils projettent de mettre aux enchères, pour la vente du 8 juin qui aura lieu dans la librairie, objets ou œuvres d’art. Cette vente marquera le lancement de la campagne de financement participatif.

 

Le journal Nordéclair propose lui aux clients de l’établissement de participer à ce soutien en achetant un ouvrage de leur choix sur les tables de librairie, probablement inspiré par le double succès de l'éditeur indépendant Salt Publishing. Alors, pour Autour des mots, #JusteUnLivre ?




Commentaires
Je m'étonne qu'on s'étonne que les gens ne rentrent plus dans les librairies. Mais c'est ignorer (ou feindre de) comme dans les musées, il y a un côté périmé dans l'esprit de l'opinion. J'entends beaucoup de libraires se désoler, se plaindre du fait, mais jamais ils ne posent (ne se posent ?) la question du pourquoi ? Pourquoi ? Et bien, peut-être que ça ne leur donne pas envie cet étalage de livres indigeste, peut-être qu'ils ne s'y sentent pas à l'aise dans cet endroit où leur inculture va être montrée du doigt, qu'ils s'y sentent exclus, peut-être que cet objet leur semble poussiéreux, chiant, périmé... pour s'en sortir il faudrait peut-être arrêter de présenter l'objet livre mais montrer plutôt la chair de la littérature, les effets, les émotions qu'elle procure. Chaque livre pourrait être ainsi entré dans une sorte de projecteur qui diffuserait sur écran chaque film que se pourrait se faire chaque lecteur de chaque livre. Il faut montrer, faire toucher et sentir la chair, le coeur palpitant de la littérature, qui vibre à l'intérieur (pas de rapport avec nos amis canards wink.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.