Justin Bieber aurait volontiers compté Anne Frank parmi ses beliebers

Julien Helmlinger - 15.04.2013

Edition - International - Anne Frank - Justin Bieber - Holocauste


Tandis qu'il se trouvait le week-end dernier aux Pays-Bas, en tournée européenne, l'idole des ados Justin Bieber, a profité de son temps libre pour visiter la Maison Anne Frank. Et après une visite en compagnie de ses amis et gardes du corps, dans ce musée où la jeune fille juive s'était autrefois cachée des nazis avant de trouver la mort au camp de Bergen-Belsen, le chanteur canadien a commis une gaffe. En laissant entendre que la déportée aurait pu être une de ses « belieber », scandale sur les réseaux sociaux...

 

 

 Crédits : Maison Anne Frank

 

 

Nouvelle fausse note de l'idole des teenagers. En regard du destin tragique que connu la fillette victime de la déportation, rendue célèbre à titre posthume par la publication de son émouvant Journal, l'anecdote stridente a de quoi faire grincer des dents.

 

À l'issue de la visite du musée, le Canadien aurait laissé le message suivant sur le livre d'or : « Cela a été vraiment inspirant d'avoir été en mesure de venir ici. Anne a été une fille vraiment bien. Avec un peu de chance, elle aurait été une belieber. »

 

Et les « beliebers », comme les nomme la star prépubère, ne sont autres que ses groupies fanatiques qui se pressent autour de lui à chacune de ses sorties, et ont déjà eu l'occasion de se distinguer par leurs caractères hystériques. 

 

En dépit de son petit mot, qualifié de « bêtise crasse » sur le réseau Facebook, que certains commentateurs mettent en cause son manque de culture historique et de quotient intellectuel, la Maison Anne Frank a apporté son soutien, ce lundi, à Justin Bieber.