#JustOneBook, le hashtag qui sauve des éditeurs indés (essayez !)

Fasseur Barbara - 31.05.2018

Edition - International - Salt Publishing Hashtag - JustOneBook Campagne Financement - Edition Salt Financement


L’éditeur indépendant américain Salt Publishing est finalement sorti d’affaire. Il y a quelques mois, la maison, endettée à hauteur de 10.000 £ a fait appel à ses lecteurs pour se sortir d’affaire. Sur les réseaux, ils leur ont demandé d’acheter « juste un livre » sur leur site pour les sauver de la faillite. C’est chose faite puisqu’ils ont récolté plus de 7500 £.



 

Le #JustOneBook avait été créé par la maison en 2009 lors d'une première situation de crise. L’industrie traversait alors une période d’importants troubles financiers et la campagne a sauvé la maison une première fois. Alors quand Salt Publishing fait face à un bilan alarmant en avril 2018, la maison décide d’appeler à l’aide une nouvelle fois le 29 mai dernier.

Chris Hamilton-Emery, directeur de Salt Publishing s’est confié au site Bookseller sur « la situation très précaire » de la maison depuis quelques mois. Durant l’année fiscale les ventes s’étaient effondrées de 41%, une perte probablement due à la nouvelle stratégie économique d’après lui. En passant de 80 à 19 titres par an, l’éditeur souhaitait se concentrer sur de plus gros titres en plus petite quantité.

Une nouvelle stratégie peu efficace, moins d’espace de visibilité et un démarrage lent en 2017 ont eu pour conséquence d’accumuler les dettes. « Nous avons consommé 25.000 £ d’économie en quelques mois et nous avons passé près de 18 mois à essayer de sortir la tête de l’eau. » Ils ont donc décidé de faire une nouvelle fois appel à #JustOneBook et à leur soutien sur les réseaux sociaux.
 


L'opération avait déjà été un succès en 2009. L'éditeur explique la genèse de ce hashtag : « Nous ne savions pas si nous allions survivre à cette crise et c’est en parlant à mes collègues que je me suis dis, tu sais, ça pourrait marcher si des gens achetais un juste un de nos livres”. Alors nous en avons parlé sur Facebook. En quelques heures le message était devenu viral et nous avons rassemblé près de 30.000 £, qui nous ont sauvés ».


L’un des principaux acteurs de l’industrie
du livre en situation d’extrême fragilité


En effet une fois encore la mobilisation a été rapide. En 24 heures, plus de 440 commandes ont été passées sur le site ainsi que de nombreux partages et marques de soutien par des particuliers ainsi que d’autres éditeurs indépendants.
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.