Kanye West réclame la baisse du prix des manuels scolaires

Antoine Oury - 17.02.2016

Edition - International - Kanye West manuels scolaires - prix manuels scolaires - Kanye West éducation


Le rappeur Kanye West a sorti son 7e album solo il y a quelques jours, The Life of Pablo, et s'est plus que jamais engagé dans une intense promotion, à travers le réseau social Twitter. Entre quelques tweets sur sa situation financière personnelle et des réflexions sur le statut de l'artiste, il vient de réclamer la baisse du prix des manuels scolaires aux États-Unis.

 

Kanye West - Øyafestivalen 2011

(NRK P3, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

C'est une intervention plutôt inattendue : le rappeur américain, dans une série de tweets, a décrit la situation d'une de ses amies, qui « travaille très dur et se fait 370 $ par jour. Son fils vient d'entrer dans une prestigieuse école et les livres coûtent facilement 400 $ chacun... Cela signifie que sa mère doit bosser deux jours pour acheter un simple livre à son fils. »  Si même les amis de Kanye West ont du mal à payer les manuels...

 


 

Le problème est connu, et touche nombre d'étudiants américains : les manuels scolaires sont effectivement très chers outre-Atlantique. En août 2015, une étude du Bureau of Labor Satistics (BLS), l'Agence américaine des statistiques du travail, estimait ainsi la hausse des prix, entre 1977 et 2015, à 1041 %... Et l'inflation seule ne justifierait pas une telle augmentation.

 

L'University of Maryland University College (UMUC) a même annoncé l'abandon progressif des manuels à partir de l'automne 2016, au profit de contenus gratuits créés par les professeurs. « Nous avons vraiment investi pour la création de ces contenus de qualité, gratuits, qui ont été rédigés et mis en page par des experts et des universitaires, pour que le savoir ne soit plus contraint dans des manuels coûteux », expliquait simplement Marie Cini, doyenne de l'UMUC.

 

L'analyse de « Yeezy » est limpide : « On endette les Américains avant même de leur laisser une chance... » Le rappeur sait de quoi il parle, puisqu'il a récemment avoué, toujours par tweet, qu'il devait faire face à une dette personnelle de 53 millions $. « Je préférerais que les professeurs soient mieux payés et les livres moins chers », souligne encore West en précisant #2020, en référence à sa candidature annoncée pour les présidentielles américaines de cette année.

 

Grand fan de Steve Jobs, West rappelle également que le créateur d'Apple souhaitait réduire les prix des manuels scolaires. Et assure : « Nous devons réduire les prix des manuels. »

 


 

Même si ces déclarations semblent incongrues, West a toujours été intéressé par l'éducation. Sa propre mère, Donda West, décédée en 2007, était professeure d'anglais avant de l'assister pour sa carrière musicale. En 2009, à l'occasion de la publication d'un livre qu'il avait cosigné, West s'était malgré tout déclaré « fier de ne pas lire de livres. J'aime apprendre des choses en faisant des choses, comme parler aux gens ou vivre dans le monde réel. » 

 

L'artiste est connu pour ses déclarations à l'emporte-pièce, et sa manipulation des masses : « Je suis trop occupé à écrire l'Histoire pour la lire », avait-il ainsi lâché à une autre occasion.