Kate Middleton envoie Hilary Mantel au sommet des ventes

Xavier S. Thomann - 20.02.2013

Edition - Société - Kate Middleton - Hilary Mantel - Critiques


Depuis que le monde entier sait tout le bien qu'Hilary Mantel pense de la duchesse de Cambridge, alias Kate Middleton, ses livres connaissent encore plus de succès. Il faut dire qu'ils marchaient déjà très bien, après avoir remporté nombre de prix littéraires dont le Booker. La presse populaire vient de booster un peu plus ses ventes. 

 

 

KATE & WILLIAM 21

Tom Soper Photography, CC BY 2.0

 

 

Décidément, la famille royale est plus utile que ne le pense Madame Mantel : leurs ancêtres guérissaient les écrouelles, eux font vendre du papier et des EPUB à tour de bras. La preuve, le baromètre du succès, Amazon pour ne pas le nommer, fait état d'une progression spectaculaire des ventes depuis « l'affaire ». 

 

Il n'aura fallu que quelques heures pour que tout un royaume en parle. Hier la presse couvrait l'événement, relayant les propos de Mantel qui a notamment dit que l'ancienne roturière « a été appréciée pour les différentes parties de son corps, et non pour son intelligence ni son âme : c'est son ventre qui est au centre de l'histoire. Une dame royale, c'est un vagin royal. » Des propos qui datent du début de mois, mais qu'on ne lit que maintenant. 

 

On fait mieux comme allégeance à la couronne, même si l'auteur se défend d'avoir prononcé une attaque ad hominem : elle voulait parler de l'image de Kate, et non de sa personne. Qu'importe le mal est fait, et les tabloïds n'ont pas l'habitude de faire la part des choses. 

 

Du coup, dans la catégorie fiction historique ses romans Wolf Hall et Bring up the Bodies sont respectivement à la deuxième et à la quatrième place. Visiblement, les Britanniques qui hésitaient encore à lire ses romans ont décidé de franchir le pas, pour le plus grand plaisir de son éditeur Fourth Estate qui offre une explication étrange de la situation. 

 

« Nous sommes contents que beaucoup de gens sont toujours intéressés de savoir ce qu'Hilary a à dire, et n'ont pas été rebutés par les articles négatifs apparus dans la presse. » C'est Minna Fry qui le dit, comme le rapporte The Bookseller. Pourtant, on serait plus enclin à penser que c'est cette presse négative est précisément ce qui dope les ventes. Bref. 

 

Ou alors... les sujets de Sa Majesté seraient-ils d'accord ? Voilà une idée à mettre en rogne les corgis de la Reine. Cette histoire vous fait sourire ? Les Anglais prennent la chose avec le plus grand sérieux. Le Premier Ministre, David Cameron a expliqué que Mantel se trompait complètement, même si elle écrit « d'excellents livres ». Le chef de l'opposition, Ed Miliband, lui aussi, condamne. 

 

Par ailleurs, on trouve un certain nombre de journalistes pour remettre les propos de Mantel dans leur contexte, appelant à une lecture plus exacte de ses propos. 

 

Autrement dit, Hilary Mantel semble être l'une des rares personnes à penser (publiquement du moins) que la monarchie appartient au passé, et plus précisément à ses romans historiques. Voilà quelqu'un qui n'en aura rien à cirer de la naissance du nouvel héritier royal dans quelques mois.