medias

Keanu Reeves signe une Ode au bonheur

Clément Solym - 28.06.2011

Edition - Les maisons - keanu - reeves - poesies


Depuis des années qu'il fait l'acteur, Keanu Reeves, le Monsieur Néo de Matrix, a décidé de basculer dans un autre pan, plus littéraire, voire plus poétique. Il publie ainsi un recueil intitulé Ode to Happiness, comme un monologue interne et mélancolique, parsemé de petits plaisirs...

C'est l'éditeur Steidl qui propose l'ouvrage, illustré par Alexandra Grant - sur 40 pages de poèmes.


Le livre, un fac-similé pour le moment épuisé chez l'éditeur, est proposé pour 55 $. Cousu main, chaque page contient une petite ligne avec une illustration. Et surtout, pas question, assure l'acteur, de présenter un livre qui soit le reflet de sa personnalité, ni de sa vie personnelle. Pas plus qu'il n'a été conçu dans le cadre d'un plan marketing, pour se dissocier l'image que les médias donnent de lui.

En fait, depuis la mort de sa femme et de sa fille, l'acteur s'était fait affubler du surnom de Sad Keanu, principalement motivé par différentes photos où on le voyait seul, manifestement déprimé, et morfondu.


C'est en réaction à cette campagne - qui a même vu un groupe de soutien sur Facebook germer - que l'acteur a décidé de faire le livre. Une réaction plutôt moqueuse - et même à contrepied.

Le tout se conclut sur une dernière page avec une tache noire et quelques mots : « It can always be worse. » [NdR : ça peut toujours être pire]


Crédit photo et via Cosmonavigator

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.