Kermit la grenouille, un auteur trop violent pour les enfants

Antoine Oury - 12.12.2015

Edition - International - Kermit les muppets - livre censure - jeunesse violence


Kermit la grenouille, le truculent présentateur du Muppet Show, est également auteur et philanthrope : en 1993, il donnait ainsi de son temps pour écrire For Every Child, a Better World, un ouvrage copublié par Golden Press et les Nations Unies. Avec l'aide de Louise Gikow et Ellen Weiss, le grenouille avait souhaité sensibiliser à la faim dans le monde, avec des illustrations de Bruce McNally. Une institutrice d'une école du Wisconsin a demandé le retrait de l'ouvrage, qu'elle juge trop violent pour les enfants.

 

Illustration de Bruce McNally, jugée « inappropriée » (via Muppet Wiki)

 

 

Mary Carney, institutrice au sein d'un complexe scolaire du Wisconsin, a réclamé que le livre soit étudié par le conseil scolaire de l'établissement. Elle estime que les illustrations présentées dans le livre, qui traite des inégalités dans le monde, notamment pour l'accès à la nourriture, sont trop violentes et risquent de traumatiser les enfants. D'après elle, les dessins « d'enfants ressemblant à des Muppets souffrant de malnutrition » sont « inappropriés ».

 

L'institutrice occupe un poste notable au sein du Tea Party local, mouvement politique classé à droite qui critique largement l'État fédéral et les prélèvements obligatoires. Pour appuyer sa demande auprès du conseil, Mary Carney n'a pas hésité à citer une critique de lecteur du réseau social du livre Goodreads : « Si j'avais trouvé ce livre à 3 ou 4 ans, il m'aurait traumatisé. »

 

« Je suis consciente que le monde dans lequel nous vivons est ravagé par la guerre, les conflits et la pauvreté. Mais je m'interroge sur le fait qu'enseigner ceci à des enfants de 5 ans est approprié », a déclaré Mary Carney. Une autre membre du conseil scolaire, Amber Leifheitime, estime quant à elle que le livre « incite à de la compassion pour les autres. Je pense que c'est quelque chose de positif. »

 

Le conseil scolaire rendra sa décision sur le livre : il pourra être retiré du programme scolaire, mais être encore accessible, ou disparaître de l'établissement. Il est fréquent que la circulation des ouvrages soit remise en cause dans les établissements américains : les titres concernés évoquent souvent l'homosexualité, le sexe, ou la religion. On trouve également des cas en Europe, comme en Italie, où le maire de Venise a retiré des programmes scolaires certains ouvrages évoquant l'homosexualité.

 

Kermit n'a pas encore réagi à l'affaire dans le Wisconsin.

 

 

(via L.A. Times, Melville House)