medias

Khaled Lotfy, en prison pour avoir publié un livre : un appel mondial pour sa libération

Antoine Oury - 14.01.2020

Edition - Justice - Khaled Lotfy - editeur prison egypte - #Free_Khaled_Lotfy


La fin de l'année 2019 a été marquée par une regrettable décision judiciaire, en Égypte : Khaled Lotfy (ou Lotfi), éditeur à la tête de la maison Tanmia Publishing, écopait de 5 ans de prison, pour la publication d'un livre. Les possibilités de recours étant épuisées, l'Union internationale des éditeurs demande au président Abdel Fattah al-Sissi d'user de la grâce présidentielle à son égard.

E035_Egypt_1983 Egyptian flag (455 of 560)
(photo d'illustration, Chuck Siefke, CC BY 2.0)


À la fin du mois de décembre dernier, la Cour de cassation égyptienne confirmait la condamnation de Khaled Lotfy à cinq années de prison : toutes les possibilités de recours étaient alors épuisées, indiquait son frère, Mahmoud Lotfy. « Il n’y a plus d’autres recours à part la grâce présidentielle », constatait-il. L'Union internationale des éditeurs (UIE, International Publishers Association) lui apporte son soutien en publiant une déclaration au président, Abdel Fattah al-Sissi.

« Il est incompréhensible que Khaled Lotfy puisse être emprisonné, non seulement pour avoir publié un livre, mais encore plus pour avoir publié une nouvelle version d'un livre qui était déjà disponible. Sa seule chance de liberté est une grâce présidentielle, et nous implorons le président Abdel Fattah al-Sissi de libérer Khaled afin qu'il puisse retrouver sa famille », souligne Kristenn Einarsson, à la tête du comité pour la liberté de publication au sein de l'organisation professionnelle.

Rappel des faits : dans le cadre de son activité d'éditeur, qu'il avait démarrée quelques années après l'ouverture de sa librairie, Tanmia Bookshop, Khaled Lotfy publie le livre d’un écrivain israélien, Uri Bar-Joseph, The Angel : The Egyptian Spy Who Saved Israel. Traduit en arabe depuis l'anglais, l'ouvrage raconte l'histoire d'Ashraf Marwan, un proche conseiller du président Gamal Abdel Nasser, gendre de ce dernier, mais aussi espion pour le compte de l'État d'Israël.
 
Le livre détaille donc comment l'État égyptien fut espionné de l'intérieur, par un homme qui avait toute la confiance du président lui-même : on mesure ce que la publication de l'ouvrage peut avoir de gênant pour le pouvoir égyptien. Paru en août 2016, le livre attire rapidement l'attention sur Khaled Lotfy, accusé de dévoiler des informations confidentielles et des secrets militaires avec cette publication...

Depuis l'arrestation et le jugement de Khaled Lotfy, l'Union internationale des éditeurs multiplie les alertes quant aux atteintes à la liberté d'expression, ainsi qu'à celle de publier librement. L'éditeur égyptien a même reçu le Prix Voltaire 2019, qui récompense les professionnels qui mettent en jeu leur sécurité et leur liberté dans le cadre de leur métier. Mais, pour l'instant, rien n'y fait...

Il est possible de faire part de son soutien sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #Free_Khaled_Lotfy.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.