Kim Jong-Un offre Mein Kampf à des responsables de Corée du Nord

Clément Solym - 19.06.2013

Edition - International - Corée du Nord - Kim Jong Un - Mein Kampf


À l'occasion d'un sommet de l'État communiste, Kim Jong-Un vient d'offrir un exemplaire de Mein Kampf à différents responsables du pays. Avec un conseil ferme : s'inspirer de l'ouvrage et de ses conseils. Or, pour son anniversaire, le dictateur avait offert des bonbons aux enfants de Corée du Nord. Problème ? Point du tout.

 

 

Kim Jong Un

zennie62, CC BY-ND2.0

 

 

De cadeau s'inscrit en effet dans un effort global de Kim pour encourager les dirigeants militaires à étudier la reconstruction de l'Allemagne dans la période de l'entre-deux-guerres. Et selon plusieurs sources, Kim Jong-Un avait minutieusement étudié les textes de Hitler durant ses études en Suisse.

 

Évoquant le fait que Hitler soit parvenu à reconstruire l'Allemagne peu après la défaite de la Première Guerre mondiale, Kim Jong Un a demandé à ses stratèges d'étudier en profondeur le livre du dictateur. Le Troisième Reich devait être étudié en profondeur, pour que les dirigeants en tirent les conclusions nécessaires. 

 

Si l'on ne peut retenir de Mein Kampf qu'un point - le sport a été l'une des clefs dans l'unité de l'Allemagne - il n'est pas certain que les responsables nord-Coréens trouveront beaucoup à en retirer. Maintenant, entre l'Allemagne telle que Hitler la façonna et la dictature coréenne, les parallèles ne manquent pas. 

 

Et la centaine d'exemplaires que Kim a pu donner en cadeau, alors même que le livre est interdit en Corée du Nord, marque avant tout sa volonté d'un ancrage historique. Le cadeau est symbolique, certes, mais incite les responsables à trouver les idées et les outils pour reconstruire le pays. 

 

En outre, le nationalisme grandissant dans l'Allemagne de l'époque, et celui qui a cours en Corée autant que le culte de la personnalité en vogue sont autant de points communs. A plus de 80 années de distance, ces points communs n'en restent pas moins troublants. On peut également évoquer l'isolement économique, autre motif pour le dictateur coréen d'inciter ses troupes à la lecture du livre. Le couac, c'est que le redressement de l'Allemagne à l'époque avait conduit à l'instauration d'une économie certes puissante, mais surtout, une dictature militaire expansionniste.

 

Pour mémoire, en 1924, alors qu'il est emprisonné, Adolf Hitler rédige Mein Kampf, un ouvrage qui deviendra le cadeau de mariage de tous les couples allemands à partir de 1936. Il contient tous les éléments de la pensée extrémiste et raciste de Hitler. De quoi conforter la dynastie Kim, dont la famille dirige la Corée du Nord depuis plus d'une soixantaine d'années, dont Jong-Un, dernier en date, a été installé après la mort de son père en décembre 2011.