Kim Thompson, éditeur europhile, est décédé

Antoine Oury - 20.06.2013

Edition - International - Kim Thompson - Fantagraphics Books - décès


Né au Danemark en 1956, Kim Thompson s'est fait un nom dans le monde du comics et de la bande dessinée, devenant l'un des éditeurs les plus experts en la matière. Il avait d'ailleurs été distingué par le Will Eisner Comic Industry Awards, dans la catégorie meilleur éditeur. Souffrant d'un cancer du poumon, Thompson est décédé ce mercredi 19 juin.

 

 

Fantagraphics Shop

brewbooks, CC BY-SA 2.0

 

 

L'éditeur et traducteur passe toute son enfance en Europe, passant de l'Allemagne aux Pays-Bas, apprenant et comprenant la plupart des langues du continent. C'est d'ailleurs cette éducation qui lui permettra de mettre sa passion du comics au service des auteurs européens, qu'il traduit à tour de bras. 

 

Convaincu par le travail d'André Franquin, Maurice Tillieux ou Jacques Tardi, Thompson part pour les États-Unis dès ses 21 ans et rejoint l'équipe de Fantagraphics, sauvant au passage la maison d'édition du dépôt de bilan. Il rédige de nombreux articles dans la publication professionnelle The Comics Journal, et signe de nombreuses polémiques.

 

Parmi ses hauts faits d'armes, notons la fameuse anthologie Zero Zero, 27 numéros cultes au compteur, ses traductions d'auteurs aussi divers que David B., Emile Bravo, Killoffer, Lewis Trondheim, Jason ou Martin Kellerman...

 

(via Biblioklept)