KKR rachète RBmedia, spécialiste des audiolivres

Clément Solym - 16.07.2018

Edition - Economie - KKR fonds investissement - audiobooks KKR RBmedia - livres audio marché


La société d’investissement Kohlberg Kravis Roberts & Co. (KKR), qui pèse 75,5 milliards $, vient d’annoncer le rachat de RBmedia, spécialiste du livre audio en format numérique. C’est à Shamrock Capital que KKR a repris l’entreprise. La vente, selon les premières informations, devrait être conclue au début de l’automne. 



 

 

Richard Sarnoff, président médias, divertissement et éducation de KKR, assure : « Nous aimons ce secteur de l’industrie et apprécions sa croissance, estimant qu’il va continuer ainsi. » Et de poursuivre : « Les audiolivres créent du temps supplémentaire pour profiter de bons livres, et une chose qui nous manque aujourd’hui, c’est le temps. »

 

Le président estime en effet que ces contenus sont appelés à se développer, notamment chez les jeunes consommateurs. 

 

Suivant les prévisions effectuées, l’année 2018 devrait générer plus de 900 millions $ en ventes pour l’audiolivre, soit 20 % de mieux que l’année passée. 

 

Avec RBmedia, c’est un catalogue de 35.000 titres qui sont proposés, avec des stars comme Danielle Steele, Donna Leon ou le Hobbit de Tolkien. Il possède également la société Audibooks.com depuis avril 2017, qui fournit un modèle d’abonnement similaire à celui qu’Audible (filiale d’Amazon) a mis en place. Son déploiement mondial s’est opéré avec le temps – l’Australie est le dernier territoire en date, en octobre 2017.  

 

« Les ressources et l’expertise de KKR permettront à l’entreprise de continuer à tirer profit de formidables opportunités que ce marché représente », indique Mike LaSalle, partenaire de Samrock Capital, dans un communiqué.

 

En regard du premier trimestre 2017, les revenus augmentent de 32 %, soit 99 millions $ pour le T1 de 2018, d’après les données communiquées par l’Association of American Publishers. En comparaison, les ventes de livres imprimés n’ont augmenté que de 6,3 % durant ce même premier trimestre 2018 – et les ventes d’ebooks ont diminué de 3,2 %. 

“Dans dix ans, il y aura plus de livres audio
que d'ebooks”, Markus Dohle

 

Avec 5 % du chiffre d’affaires de l’édition américaine, l’audiolivre fait définitivement les beaux jours du secteur. Sachant que sa croissance est à deux chiffres depuis cinq ans au moins, le format profite largement des smartphones et de la connexion 4G.

 

Richard Sarnoff le souligne : non seulement les appareils mobiles favorisent l’écoute, mais l’essor des assistants vocaux a permis un relais de croissance supérieur.  




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.