Kobo profite du succès du numérique

Clément Solym - 11.05.2011

Edition - Economie - kobo - essor - numerique


Kobo savoure les bons chiffres de ventes de son entreprise, la plus rentable du groupe Indigo, dans un contexte favorable au numérique.

Les ventes américaines de livres numériques ont triplé en février 2011. Si Amazon et Apple ont été les principaux bénéficiaires de cet engouement des lecteurs pour le numérique, Kobo a dépassé les quatre millions de clients, qu'il fidélise grâce à des forums où les lecteurs partagent leur passion de la lecture.


« Le marché actuel des livres est une valeur de 90 milliards de dollars », a déclaré le président de Kobo, Michaël Serbinis.

Une concurrence difficile

Le président de la société prétend que « Kobo n'a aucune illusion sur sa place dans le marché du livre numérique ; les entreprises en jeu sont très puissantes dans ce domaine industriel. » (via Gigaom)

La société a toutefois investi au mois d'avril cinquante-deux millions de dollars de financement pour intéresser les lecteurs européens. Mais sa tablette numérique est peu innovante ; et son catalogue, riche de 2,3 millions de livres, est essentiellement en anglais.

Kobo a engagé des partenariats avec des éditeurs : « Nous sommes un site ouvert », a déclaré son président. L'entreprise a passé des accords avec Research in Motion, Samsung, Acer, HP, HTC et Pandigital, pour être accessible sur de nombreux appareils.

La société canadienne compte parmi ses partenaires détaillants Walmart, Best Buy, Future Shop, WHSmith, Swindon Book Co. and Borders ; mais elle n'est pas parvenue à négocier avec Amazon.

Côté Europe, Kobo avait annoncé qu'il arriverait en Allemagne sous peu - dans le courant du mois de mai - ainsi qu'en Espagne, à la même date. Le reste de l'Union viendrait par la suite.  (notre actualitté)