medias

Kobo va remplacer Borders sur le marché de l'ebook

- 09.06.2011

Edition - Economie - kobo - borders - ebook


Borders a officiellement annoncé son retrait du jeu pour l'ebook, au profit de Kobo qui va prendre la suite des opérations.

Alors que Kobo a pour coeur de métier l'ebook, sur lequel la société travaille à plein temps, Borders a toujours considéré ce secteur comme accessoire en parallèle du livre physique. Et Kobo a aujourd'hui 2,2 millions de livres, journaux et magazines disponibles sur son catalogue en ligne.

Borders encourage donc ses utilisateurs à télécharger désormais les applications de lecture de Kobo. Et pour ceux qui ont déjà des oeuvres stockées sur leur application Borders, le transfert se fera automatiquement.


Cela signifie-t-il pour autant un renoncement complet de Borders au livre numérique ? Pas vraiment, vu le lancement d'un blog et d'un club de lecture sur le site du libraire, pour permettre l'interaction entre lecteurs et auteurs.

En définitive un éloignement partiel de l'ebook, pour privilégier les réseaux sociaux et l'interaction avec le lecteur, en opposition avec Barnes & Nobles qui a tout misé sur son propre support de lecture (le Nook).

L'indice sans doute d'une mauvaise santé financière, car le développement d'une communauté rapportera clairement moins de rentrées au libraire que la vente de livres numérique. Une façon de recentrer ses finances tout continuant d'occuper la toile.