L'ancien cadre de la DGSE, Maurice Dufresse, a été relaxé

Clément Solym - 08.09.2012

Edition - Justice - Maurice Dufresse - DGSE - Services secrets


Maurice Dufresse, de son nom d'auteur Pierre Siramy, faisait l'objet d'une plainte du ministère de la Défense depuis 2010 et la mandature d'Hervé Morin (voir notre actualitté). Le gouvernement reprochait à l'ancien membre des services secrets d'avoir prétendument révélé le nom véritable de deux de ses collègues, lors de la publication de son livre : 25 ans dans les services secrets. Il a finalement été relaxé vendredi par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, rapporte l'Associated Press

 

 

 

 

L'accusé, ancien sous-directeur de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), évoquait sa carrière ainsi que certains dossiers sensibles à travers son ouvrage. Le livre révélait notamment des détails sur l'affaire du Rainbow Warrior ou celle des moines de Tibhirine, et ce qui a provoqué l'ire du ministère : les identités d'un chef de l'inspection générale de la DGSE ainsi que d'un chargé de mission auprès du directeur général.

 

Les foudres se sont abattues brutalement dès la sortie du livre. L'auteur, ainsi que son éditeur Flammarion, ont été poursuivis pour « compromission du secret de la défense nationale ». Mais Maurice Dufresse s'est défendu de cette accusation lors d'une audience au cours du mois de juin : « Les deux fonctionnaires dont j'ai mentionné les noms n'avaient, depuis deux décennies, que des fonctions administratives. Je n'aurais pas divulgué l'identité d'agents opérationnels sur le terrain. [...] C'étaient des poids lourds de la maison pour lesquels la première règle, c'est justement d'être connus. » 

 

Outre le fait que la procureure en charge de l'affaire a constaté que le secret ne concernait effectivement pas les chefs de service, il s'avère que les noms de ces responsables avaient déjà été révélés au préalable dans la presse, et sont notamment accessibles via Google...

 

L'avocat Renaud Le Guhenec s'était permis d'ironiser, énonçant une vérité de La Palisse : « Pour voir son anonymat respecté pour des raisons de sécurité, il faut d'abord être anonyme. »

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.