L'Association de Défense des métiers du Livre à l'Assemblée nationale

Antoine Oury - 07.02.2013

Edition - Société - Association de Défense - Métiers du livre - Assemblée nationale


L'Association de Défense des Métiers du Livre garde dans ses tiroirs depuis le milieu de l'année dernière quelques projets destinés à renforcer, pour ne pas dire sauver, la librairie indépendante. Ainsi d'un comptoir national pour commander sur Internet et récupérer chez son libraire indépendant de proximité, une des propositions d'un « Plan Livre » bientôt étudié par l'Assemblée nationale.

 

 Assemblée nationale

So_P, CC BY-ND 2.0

 

 

Toujours aussi remontée contre le livre numérique, symptôme d'une « logomachie en vogue sur les "nouvelles pratiques de lecture" [qui] relève simplement de la prophétie autoréalisatrice, mais qui (heureusement pour les livres et la lecture) ne se réalise pas», l'Association sera reçue par Jean-Marie Beffara, Rapporteur spécial de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale, et Pascal Cherki, maire du 14e arrondissement de Paris, le 12 février prochain.

 

L'occasion pour Anaïs Massola et Sylvie Labas (mandataires de l'Association Internationale des libraires francophones), Laurence Tutello (présidente de l'Association des Librairies Spécialisées Jeunesse), Edmond Jansen (membre de l'association « L'autre livre ») et Dominique Mazuet, tous libraires et membres de l'ADML, de présenter les grandes lignes d'un projet mis sur pied depuis plusieurs mois.

 

Appuyant là où cela fait mal en pointant « la profonde méconnaissance» de la ministre de la Culture en matière de librairie, l'ADML moque d'abord le « label LIR pour 2000 librairies », voeux pieux de Filippetti, en rappelant que l'Hexagone ne compte que 800 à 900 librairies indépendantes. Par ailleurs, le communiqué réclame la fin des subventions à Amazon et ajoute qu'il « conviendrait de commencer par faire respecter la loi : imposer la non-gratuité des frais de livraison aux clients finaux », c'est-à-dire aux lecteurs.

 

Réclamant l'arrêt des subventions versées au titre du « soutien au livre numérique », l'ADML entend également mettre en avant, à l'occasion de ce passage à l'Assemblée, son projet central du Comptoir National Coopératif de la Librairie Indépendante

 

Par ailleurs, l'ADML annonce une autre entrevue à venir, cette fois avec la commission média, livre et industries culturelles de l'Assemblée.

 

 

L'Association de Défense des Métiers du Livre reçue à l'Assemblée nationale by   ActuaLitté