L'écrivain Chinua Achebe refuse les honneurs du Nigeria

Clément Solym - 14.11.2011

Edition - International - Chinua Achebe - Nigeria - récompense


Il avait toujours regardé les événements qui se déroulaient dans son pays avec « inquiétude et consternation ». Mais aujourd'hui que le Nigeria tente de nouveau de le récompenser, Chinua Achebe refuse. Une fois de plus, comme il l'avait fait en 2004.


Il est auteur d'une multitude de livres, et c'est en toute conscience qu'il refuse que le président Goodluck Jonathan lui décerne un prestigieux prix national. Celui-là même qu'il avait refusé déjà en 2004. À cette époque, la pauvreté et la violence qui frappait le Nigeria étaient largement dénoncées par Achebe, qui ne supportait pas que le pays lui attribue cet honneur.

 

Pour un porte-parole du président, ce refus va « à l'encontre de la réalité », estimant que le Nigeria se sort de cette situation conflictuelle permanente. Cependant, on estime que près de 500 personnes ont trouvé la mort ou ont été déportées au cours de violences qui ont suivi l'élection du nouveau président.

 

« Politiquement, le Nigeria ne peut pas être dans l'état où il était en 2004, alors que l'administration Jonathan s'est lancée dans de vastes réformes », poursuit le porte-parole, Reuben Abati. Selon lui, Achebe, qui vit aux États-Unis depuis plusieurs années n'est pas au courant de la réelle situation en cours au Nigeria. Et le président « espère qu'il trouvera le temps de rendre visite à son pays, pour voir par lui-même les progrès accomplis par l'administration de Jonathan ».

 

L'écrivain, pour sa part, n'en démord pas : l'état de corruption du pays, qu'il dénonce, ou encore le chaos ambiant le dégoûtent. Il avait accepté plusieurs récompenses littéraires en 1979 et en 1999, alors qu'il s'estimait pleinement conscient des imperfections du pays. « Mais j'avais l'intime conviction que nous allions dépasser nos défauts », se souvient-il.

 

Aujourd'hui, alors que, selon lui, rien n'a changé, et politiquement, la situation aurait même empiré, il ne peut accepter de devenir Commandeur de la République fédérale.

 

Pour le président, cette décision résulte d'une désinformation complète, dont son activité serait victime, et il déplore que l'écrivain leur prête l'oreille...

 

Né en 1930, Chinua Achebe avait échappé de peru à la mort, alors que la guerre du Biafra avait éclaté en 1967. Il est considéré comme l'un des pères de la littérature africaine moderne.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.