medias

L'AAIF préfère s'effacer au profit du groupe des Auteurs indépendants

Cécile Mazin - 01.03.2017

Edition - Société - auteurs indépendants groupe - AAIF auteurs littérature - Auteurs indépendants livres


Voilà dix jours, était lancée une initiative portée par une volonté fédératrice : l’Alliance des auteurs indépendants francophones, ou AAIF, se donnait pour mission d’affirmer « la coexistence des modèles ». Cependant, Neil Jomunsi, à l’origine de cet appel, a préféré revenir sur son projet.

 

 

Il aura fallu une dizaine de jours pour qu’un autre projet, qui revendique plus de 600 auteurs, et qui fut lancé le 18 décembre dernier, se manifeste. La sphère des auteurs indépendants est définitivement très active, et disposait manifestement d’un autre regroupement, Les auteurs indépendants. « Créer une nouvelle structure ne fait que favoriser une division porteuse de dissidence et affaiblir la crédibilité des auteurs Indés sérieux », souligne l’une de ses membres.

 

Neil Jomunsi préfère donc mettre un terme à l’AAIF, plutôt que de faire cohabiter deux projets, susceptibles de se parasiter, ou du moins, de nuire au plus grand nombre. Il vient de diffuser un message pour expliquer son choix.

 

Sorry

Gobi, CC BY 2.0

 

 

 

Vous avez été nombreux à soutenir la création de l’AAIF et pour cela : merci à toutes et tous !

 

À travers votre inscription, vous avez été nombreux à manifester un intérêt à l’idée que des auteurs et autrices indés se rassemblent et conjuguent leurs efforts. Et c’est un formidable point de départ. Mais…

 

Une initiative similaire existait déjà et était en cours de création – la Fédération des Auteurs Indépendants. Je n’en avais pas eu connaissance, à mon grand regret et à mon tort également, puisque j’aurais dû mieux me renseigner, pousser mes recherches et demander autour de moi. J’ai eu tort de ne pas le faire (mea culpa, mea maxima culpa).

 

Il n’y a donc aucune volonté de ma part de brouiller le message de cette association en gestation depuis plusieurs mois, qui fédère déjà des centaines d’auteurs et d’autrices indépendantes. Des gens ont travaillé dur pour mettre de nombreuses personnes d’accord, dans de longues discussions et de longs débats. Et même si des sensibilités différentes éclosent forcément, et qu’on ne peut pas être d’accord avec tout le monde, il faut savoir faire preuve d’union et le projet AAIF sera sans doute plus utile s’il est inclus à cette première initiative, quitte à provoquer le débat et à faire bouger les lignes en son sein. L’édition indépendante a besoin d’une voix forte, et il sera bien temps plus tard de créer des structures alternatives si le besoin s’en fait sentir. Ce n’est pas à l’ordre du jour.

 

À titre personnel, j’apporterai donc mon soutien à la création de la Fédération des Auteurs Indépendants et y contribuerai à la hauteur de mes compétences et de mes disponibilités.

 

Alliance des auteurs indépendants francophones : affirmer la coexistence des modèles 

 

Ce n’est pas un message facile à écrire, j’espère qu’il trouvera un écho chez vous. Il faut se réjouir ! Les auteurs et autrices indépendant·e·s veulent que les choses bougent et changent. C’est dans cette volonté de conjuguer tous nos efforts que je vous fais parvenir ce message.

 

À bientôt <3

 

Neil Jomunsi