L'Académie Nobel prête à attendre la venue de Dylan en Suède, au printemps

Cécile Mazin - 18.11.2016

Edition - International - prix Nobel littérature - Bob Dylan Suède - printemps chanteur déplacement


Après toutes ces années où il apparaissait comme un lauréat probable, enfin Bob Dylan est récompensé d’un prix Nobel de littérature. Sauf que le chanteur fait des manières depuis l’annonce de sa récompense. Dernière en date : il ne peut pas venir à la cérémonie, il est occupé... Même pas grave !

 

Bob Dylan 016

Xavier Badosa, CC BY 2.0

 

 

Rares sont les lauréats qui par le passé ne se sont pas présentés : Harold Pinter était gravement malade et en fauteuil roulant, Elfriede Jelinek était agoraphobe et Soljenitsyne était un dissident soviétique interdit de sortir du pays... Mais pour les autres, la venue à Stockholm est plutôt un moment de liesse.

 

Dylan, fidèle à lui-même, suivra une autre voie, et bien qu’il accepte les 8 millions de couronnes qui accompagnent la médaille, il a décliné l’invitation, assurant qu’il était occupé ce 7 décembre prochain. Stupeur, tremblements ? Même pas. Mais dans un gentil courrier, le chanteur a bel et bien décliné l’invitation à la bringue prévue en Suède. Il évoque des engagements pris, sans détail...

 

Soit.

 

« Il a souligné encore une fois qu’il se sent très honoré, et souhaiterait recevoir le prix en personne », a assuré l’Académie. Qui précisait que l’on ne perd pas son prix si l’on ne vient pas. 

 

Sauf que... l’Académie, qui avait lutté pour arriver à joindre Bob Dylan par téléphone plus que pour n’importe quel autre lauréat, a trouvé une alternative. « Il y a une possibilité pour que Bob Dylan vienne à Stockholm l’année prochaine, peut-être au printemps, ce qui serait l’occasion idéale pour prononcer son discours », explique l’Académie dans un communiqué.

 

Autrement dit, pas de problème pour la réception, mais il faut impérativement que, dans les 6 mois qui suivent la date, Bob se manifeste. S’il doit se produire sur une scène suédoise, autant en profiter pour écouter son discours, souligne le secrétaire permanent, Sara Danius.

 

« J’espère que Bob Dylan fera comme il le pourra. Ce serait génial s’il pouvait faire un discours, comme il l’a fait par le passé. Il est très doué pour décrire son travail et ses influences culturelles. Ce serait amusant d’assister à une performance », insiste-t-elle. 

 

Bob Dylan, poète, incontestablement... Le courage "aurait consacré Adonis"

 

Figure incontournable de la folk américaine et de la protest song en général, Dylan a vu sa prolifique carrière couronnée le 13 octobre dernier. En lui le jury saluait un « poète », qui par son œuvre a introduit de « nouveaux modes d’expression poétique au sein de la longue tradition de la musique américaine ». Dans un premier temps, l’Académie avait même envisagé de différer la conférence prévue, apprenant que le chanteur ne viendrait pas...