L'actrice Penny Marshall signe avec Amazon pour éditeur

Clément Solym - 12.10.2011

Edition - Les maisons - Penny Marshall - actrice - signer


Il y a loin de la coupe aux lèvres, disait-on voilà quelques mois encore ? Pas tant. Si certaines grandes stars préfèrent encore avoir leur éditeur papier attitré, d'autres l'ont facilement compris : il est facile de faire publier sans un groupe d'édition traditionnel.

 

L'agent Dan Strone, vient d'annoncer que les mémoires de la productrice, réalisatrice et actrice Penny Marshall seraient publiées à l'automne prochain. Ce n'est pas que sa cliente ait brûlé les planches durant sa carrière : elle a principalement occupé des rôles de sitcom, et ceux campés pour le cinéma ne sont pas des cartons inoubliables.

 

 

C'est peut-être pour cela que la signature avec Amazon comme éditeur, distributeur, diffuseur, libraire s'est faite assez naturellement. Un livre qu'elle n'a pas encore écrit, mais que l'on ne se tracasse pas, elle a toute l'histoire en tête : cancer du cerveau et des poumons en 2009, son ex-mari, Bob Reiner, et d'autres choses qui constitueront le livre My Mother Was Nuts.

 

L'ouvrage sera disponible en version papier et numérique, conformément à l'opération classique d'Amazon, qui a manifestement remporté les enchères pour l'achat de ce titre. Pas de commentaires sur les montants, seule une indication : l'auteure percevra bien plus sur les livres numériques que les 25 % traditionnellement accordés par l'industrie.

 

Trident Media Group - tiens donc - l'agence littéraire pour laquelle travaille Dan Strone explique que le choix était de travailler avec l'ancienne école, ou la nouvelle. Et que rapidement, le choix s'est porté sur Amazon, en fait. Depuis le 20 septembre, TMG a ouvert un service de livre numérique, pour traiter différemment avec les éditeurs et mieux servir leurs auteurs.

 

Son président rappelait hier à Francfort combien l'édition traditionnelle était restée frileuse. Et qu'avec les droits accordés aux auteurs sur les livres numériques, elle allait clairement perdre des clients. (voir notre actualitté)