L'Aeres n'évaluera pas les masters métiers de l'enseignement cette année

Clément Solym - 15.04.2009

Edition - Société - master - métiers - enseignement


Les masters « métiers de l'enseignement » ne seront pas évalués cette année. Cette décision a été prise à l'unanimité par l'Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur).

Le gouvernement avait demandé aux universités de monter des projets de contenus pour les masters en tenant compte de la réforme. Ils devaient être déposés avant le 31 mars. Mais voilà, les universitaires qui sont opposés à cette réforme ont décidé de la bloquer en ne rendant pas ces projets.

Ainsi l'Aeres, n'a pas reçu assez de projets pour faire une évaluation. Elle déclare : « seuls 9 universités, 2 Écoles Normales Supérieures et 8 établissements privés ont déposé des dossiers ». De plus, « sur 35 académies, seules 3 (Reims, Polynésie et Nouvelle Calédonie) ont une proposition complète ». Affirmant que les dossiers reçus trop peu nombreux « ne permettent à l’agence, ni une analyse par académie, ni une analyse nationale comparative par discipline ».

La Coordination nationale des universités a profité de l'occasion pour demander une nouvelle fois le retrait de la réforme, insistant sur le fait qu'il s'agissait d'une « des conditions, non négociables, à la reprise des cours ». Pour Qualité de la science française, le projet de réforme « n'améliorera pas la formation, ni disciplinaire ni didactique, des futurs enseignants » et devrait même mener à une « régression ».