medias

L'affaire Daphne Caruana Galizia met à mal les valeurs du PEN

Fasseur Barbara - 25.07.2018

Edition - International - PEN Mishcon de Reya - Anthony Julius PEN - Daphne Caruana Galizia


Journaliste d’investigation maltaise, Daphne Caruana Galizia a été assassiné en fin d’année dernière. Après des conditions d’enquête douteuses dénoncées par le PEN International et français, la décision du PEN britannique de conserver l’avocat libéral Anthony Julius parmi ses administrateurs a été critiquée par la famille de la défunte, qui juge que celui-ci a été impliqué trop directement dans l'affaire.



Mémorial en hommage à Daphne Caruana Galizia (Continentaleurope, CC BY SA 4.0)
 
 

La famille de Daphne Caruana Galizia fait pression sur le PEN britannique, espérant voir l'organisation de défense de la liberté d'expression couper tout contact avec Julius ainsi que son cabinet, Mishcon de Reya. Selon l’un de ses fils, la présence de l'avocat va à l’encontre du principe même de liberté d’expression, et se trouve par conséquent en opposition avec les valeurs du PEN, rapporte le Guardian.

 

Nommé au PEN en décembre, Anthony Julius est également connu pour avoir participé au procès lors du divorce de Diana, princesse de Galles. Le cabinet, spécialisé dans les affaires de diffamation, était entré en contact avec la journaliste Daphne Caruana Galizia peu de temps avant sa mort. Il avait réclamé la suppression de certains des articles de son site, Running Commentary, affirmant qu’ils étaient « passibles de poursuites devant la haute cour d’Angleterre et du pays de Galles ».

 

En mai dernier, la famille de Daphne Caruana Galizia a accusé le cabinet Mishcon de Reya de chercher à « paralyser financièrement avec des attaques en justice » la journaliste par le biais de ces échanges. Cette correspondance avait entraîné une enquête de la part du PEN. Cependant, dans un communiqué, le PEN anglais conclut que « sur la base de la totalité des affirmations qui a été mise à sa disposition, il n’y a aucune raison d’inviter Anthony Julius à quitter ses fonctions d’administrateur ».

 

Dans un second communiqué, les fils de Caruana Galizia, Matthew, Andrew et Paul, ont déclaré que les menaces juridiques proférées à l'encontre de journalistes du type de celles vécues par leur mère dans le cadre des échanges avec le cabinet de Julius Anthony étaient « totalement incompatibles avec les principes de l'English PEN ».

 

Ils ajoutent qu'« il est décevant que l'English PEN ait décidé de soutenir Mishcon au lieu du journalisme. Il ne s’agit pas uniquement du cas de notre mère en tant qu’incident isolé ou d’Anthony Julius en tant qu’acteur isolé. Il ne s'agit pas non plus du travail des avocats de manière générale : il existe des avocats brillants qui, quoi qu’il leur en coûte, luttent pour les droits des journalistes et des écrivains. »


Dans un communiqué publié mardi, les dirigeants du PEN international ont exprimé leur soutien aux fils de Caruana Galizia et ont pris leurs distances avec la décision britannique de maintenir le contact avec Anthony Julius. Salil Tripathi, président du comité des écrivains internationaux en prison, s'est exprimé :

 

« À l’heure actuelle, nous devons souligner que les centres PEN prennent parfois des positions qui sont en contradiction avec les idéaux du PEN. Chaque PEN jouit d’une autonomie totale et ses conseils d’administration respectifs prennent les décisions en fonction des réalités locales; les postes qu’ils occupent ne reflètent pas nécessairement les positions de PEN International ou celles d’autre club. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.