L'affaire Harper Lee est close : pas d'abus de faiblesse

Julien Helmlinger - 13.03.2015

Edition - Justice - Harper Lee - Fraude - Enquête


Écrit avant son best-seller, mais finalement présenté comme une suite de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, le prochain livre de Harper Lee doit sortir chez HarperCollins le 14 juillet prochain, sous le titre Go Set A Watchman. Suite à l'annonce de cette publication, l'État d'Alabama a diligenté une enquête, visant à déterminer si un abus de faiblesse était entré en jeu dans ce projet de publication. Pour les enquêteurs, le dossier est désormais clos.

 

 

To Kill a Mockingbird 1

CC by 2.0 par Kristin

 

 

Alors que la santé de l'écrivaine âgée de 88 ans serait fragile, certains avaient mis en doute le fait que l'auteure ait pu donner son accord à la publication. Mais Harper Lee, présentée comme une femme forte par son avocate Tonja Carter et son agent littéraire Andrew Nurnberg, avait réagi à la polémique en disant se sentir « extrêmement humiliée » que l'on puisse mettre son accord en question.

 

Finalement, ce jeudi à l'issue de leur enquête, les fonctionnaires américains ont annoncé que l'affaire était close. Joseph Borg, le directeur de l'Alabama Securities Commission, a expliqué avoir envoyé des enquêteurs parler avec Harper Lee, à la demande de l'Alabama Department of Human Resources qui avait enregistré la plainte mentionnant un possible abus de faiblesse dans le cadre de la publication.

 

Il estime que l'écrivaine a été en mesure de répondre aux questions qui lui étaient posées, et semblait au courant de ce qui se passait avec son livre. Le directeur précise : « Nous ne sommes pas médecins. Mais à moins que quelqu'un nous dise de revenir en arrière, notre dossier est clos. »

 

En revanche, bien que la Securities Commission annonce en avoir fini avec son investigation, on ne sait pas encore où en est celle, plus large, du Department of Human Resources. Un porte-parole de l'institution se serait refusé tout commentaire sur le sujet, pour des raisons de confidentialité.

 

Ce mercredi, Grasset et Le Livre de Poche ont annoncé avoir acquis les droits de publication du titre en langue française, sous le titre Va et poste une sentinelle. La date de sortie n'est pas encore fixée.