L'agence d'Obama se lance dans l'édition numérique vertueuse

Clément Solym - 28.06.2011

Edition - Société - agents - litteraires - edition


Ah, c'était à prévoir. Depuis l'initiative de l'agent Wylie Andrew, qui avait monté une maison d'édition exclusivement numérique, on attendait que les agences réagissent. Eh bien c'est fait, et pas l'une des moindres...

Alors certes, plusieurs agences mettent en place des services numériques pour leurs auteurs, que ce soit au Royaume-Uni ou aux États-Unis. Mais ici, les choses semblent nettement plus claires que dans bien des cas.

En effet, Dystel & Goderich Literary Management, qui possèdent dans ses clients Barack Obama, Joy Bauer ou encore Jacqueline Carey, vient de dévoiler un nouveau service à destination de ses auteurs. « Au cours des derniers mois et années, nous avons réalisé que l'édition numérique représente un domaine dans lequel nous pouvons rendre service à nos clients en tant qu'agents littéraires », explique le communiqué.

On évoque ainsi les titres épuisés, ou ceux auxquels les agents ont particulièrement cru, mais qui ne pouvaient pas trouver de maison, après un démarchage d'une vingtaine d'éditeurs. Il serait donc possible de proposer ces ouvrages en impression à la demande, ou en version numérique.

Mais avant tout DGLM se positionne clairement : il n'est pas question de faire barrage aux éditeurs, ni de se poser en concurrents. « Nous n'avons aucune intention de devenir éditeurs numériques », précise-t-on. Une attitude qui rejoint celle adoptée par Versilio, société disposant des droits numériques, entre autres, de Marc Levy, et qui a toujours assuré travailler de concert avec l'éditeur papier.

Ce que DGLM veut proposer, c'est de l'édition numérique facilitée pour les clients qui souhaitent s'engager dans cette direction - le tout après avoir pris conseil auprès de l'éditeur papier, et tenté de trouver des solutions pour envisager d'autres commercialisations de leur ouvrage sous forme imprimée.

La facture de l'agence se portera à 15 % des sommes négociées. Or, parmi les clients de l'agence, on trouve notamment des auteurs autoédités, et un certain John Locke, qui a fait parler de lui pour avoir réussi à vendre plus d'un million de livres numériques, par le biais d'Amazon. (notre actualitté)