L'agent littéraire, ou agent d'auteur : comprendre le métier

David Pathé Camus - 06.09.2019

Edition - Société - agent littéraire - auteur éditeur relation - agent mode d'emploi


DOSSIER – Profession mal connue, voire méconnue, l’agent littéraire trouve sa place dans la chaîne du livre autant que les autres acteurs. Dans un dossier organisé par David Pathé-Camus, ActuaLitté vous propose de découvrir les différentes facettes de ce métier. Tentative de définition…
 


Revenons donc sur la notion d'agent littéraire. Ou plus exactement : « l’agent d’auteur ». Je le précise, car il existe plusieurs sortes d’agents littéraires : les agents d’auteur, qui représentent et défendent les intérêts des auteurs, et les co-agents (encore appelés « sub-agents », ou « sous-agents »), qui représentent et défendent les intérêts d’agents et de maisons d’édition situés à l’étranger. Ces fonctions ne sont d’ailleurs pas mutuellement exclusives, et beaucoup d’agents littéraires sont à la fois « agent d’auteur » et « sous-agent ». 

Dans tous les cas, l’agent est là pour accompagner ses clients. En tant qu’agent, ma tâche est triple : je conseille mes clients (auteurs, ou leurs représentants) sur un plan artistique, juridique et financier. La décision finale revient toujours à mes clients (je n’ai pas la signature), mais ceux-ci, je l’espère, me font suffisamment confiance pour tenir compte de mes conseils. Je connais mon marché – car l’édition est aussi un marché – mieux qu’eux.

C’est pour cela que mes clients font appel à moi – quand bien même seraient-ils des auteurs, agents ou éditeurs parmi les plus importants au monde. 

Dans l’idéal, la première question que devrait se poser un auteur cherchant à se faire publier devrait être : « Comment trouver un agent ? », plutôt que : « Comment trouver un éditeur ? »

Ce n’est, hélas pour les auteurs, que très rarement le cas. Généralement par méconnaissance des us et coutumes du monde de l’édition. Souvent, parce que le but ultime étant de trouver un éditeur, l’auteur préfère le faire tout seul. Parfois, pour éviter d’avoir à payer une commission à un agent : « Si je peux trouver tout seul un éditeur, se disent-ils, je n’aurais pas besoin de payer un agent. »

Grosse erreur. Mais je vous rassure, la plupart des auteurs publiés l’ont eux-mêmes commise, voire continuent de la commettre.

C’est afin d’aider le plus grand nombre d’entre vous — auteurs — à vous y retrouver que j’ai entrepris de livrer dans cette série d’articles une sorte de “Agents littéraires : mode d’emploi”. Et aussi parce que je crois qu’une plus grande professionnalisation du milieu des auteurs sera bénéfique pour tout le monde — éditeurs comme auteurs. 

Ces articles seront écrits à partir de ma propre expérience d’agent, d’auteur — d’abord sans agent puis ensuite avec — et d’éditeur. Ils ont pour but d’informer les auteurs (mais également les éditeurs qui l’ignoreraient) sur la manière dont les agents littéraires (et plus particulièrement les « agents d’auteur ») travaillent, et sur ce que leurs clients peuvent en attendre — ou pas.

Ils ne sont bien sûr que le reflet de mes propres opinions, expériences et engagements, d’autres agents pouvant être d’un autre avis que moi. Mais ils ont le mérite, je crois, de poser certaines bases et de permettre le débat. 

 
Prochain article : « Comment devient-on agent littéraire ? »


Premier épisode : agents littéraires, en préambule


Commentaires
Bonjour, je vie au Québec... comment trouve-t-on un agent littéraire chez soi ou à l'étranger ?
Bonjour Pierre,



l'un de mes prochains articles sera justement consacré au sujet. La plupart des agents ont pignon sur rue - généralement, une simple recherche sur Internet ("agent littéraire" ou "literary agent" + le nom de l'endroit où vous vous situez) suffit.



Cordialement,



David
Bonjour,



Je suis à la re
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.