L'Allemagne a expulsé de force un écrivain critique du régime vietnamien

Maxim Simonienko - 05.04.2019

Edition - International - allemagne expulsion écrivain - politique immigration allemagne - écrivain exil politique


L'indignation et l'incompréhension ont frappé l'Allemagne, ce jeudi 4 avril 2019, après l'expulsion de l'écrivain Nguyen Quang Hong, critique du régime vietnamien. La décision des services d'immigration, qui ont décidé de renvoyer l'auteur à Hanoï, a suscité de vives réactions au sein des milieux littéraires et politiques allemands.

markusspiske - Pixabay License


Malgré le statut d'« ennemi de l’État » dont est victime l'écrivain vietnamien dans son pays d'origine, les services d’immigration n'ont voulu prendre aucun risque. Pourtant, Nguyen Quang Hong aurait déjà purgé sa peine de 20 ans de prison au Vietnam, à partir de 1979, pour « propagande contre l'État socialiste ».

De plus, l'homme âgé de 65 ans a besoin d’un traitement et d'un suivi médical sérieux depuis un accident vasculaire cérébral. Malgré les informations communiquées à propos de son état de santé, les autorités allemandes l'auraient « placé de force » dans un avion avec son épouse depuis Nuremberg, et ce en dépit d'une demande d’asile au Canada.

Suite à cet acte, Ralf Nestmeyer, vice-président allemand de l’association d’écrivains internationale PEN, aurait décidé d'envoyer une lettre au ministre bavarois de l’Intérieur, Joachim Herrmann, et au ministère de l’Immigration. Dans son message, le vice-président de l'association se dit « consterné » et demande : « Comment peut-on expulser un auteur dont le métier est la liberté de parole vers un pays connu pour sa répression et sa censure ? »

Au Parlement, le parti politique L’Alliance 90/Les Verts (Bündnis 90/Die Grünen), s'est également insurgé après cette expulsion qu'ils jugent « absolument cruelle et inhumaine » en dénonçant un « échec total de la politique d’asile bavaroise ».

Nguyen Quang Hong avait pu s'exiler en Allemagne en 2015 grâce aux talents de pianiste de sa fille, aujourd’hui âgée de 19 ans. Cette dernière a réussi à échapper à l’expulsion, car ses papiers vietnamiens « n’étaient plus en règle ». Les membres de L’Alliance 90/Les Verts ont appelé le ministère allemand des Affaires étrangères afin d'empêcher toute expulsion à venir de la fille du couple.

L'écrivain vietnamien aurait été entendu par la police dès son arrivée au Vietnam et aurait été remis en liberté par la suite, a assuré son avocat, Manfred Hoerner, au quotidien Süddeutsche Zeitung.
 
Néanmoins, cela n'a pas diminué la colère de Ralf Nestmeyer qui a demandé à ce que l'auteur revienne sur le territoire allemand : « Sa fille est toujours à Hambourg. Nous espérons qu'elle puisse y rester longtemps et surtout qu'elle puisse y retrouver son père et sa mère. [...] Normalement, on ne renvoie pas quelqu'un qui a purgé une peine pareille dans son pays. Je suis consterné et j'appelle l'office fédéral allemand pour l'immigration à réviser sa décision afin qu'il puisse revenir en Allemagne. »

via RFI


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.