L'Allemagne accuse Google de vouloir s'accaparer la culture

Clément Solym - 14.11.2008

Edition - Société - Allemagne - accuser - Google


Voilà qui est probablement pire qu'un monopole commercial, selon l'association des éditeurs allemands, la Boersenverein qui a toujours rejeté toute forme d'accord avec le géant américain.

Et concernant celui que les éditeurs d'outre-Atlantique s'apprêtent à passer, justement dans le domaine des livres, Alexandre Skipis, directeur, le considère « comme un cheval de Troie ». Pour lui, « Google a pour objectif d'accéder au contrôle des connaissances et de la culture ».

Une alternative qui irait contre la diversité européenne et son idéal culturel, et contre laquelle il faut fermement se battre : « Ce modèle américain est hors de question pour l'Europe. » Et si Google a déjà numérisé plus de 7 millions de livres, pour beaucoup introuvables ou épuisés, la mise en place de sa nouvelle structure ne comblera jamais les auteurs ni les ayants droit, comme le soulignait l'association des éditeurs anglais.

Aux États-Unis, on salue l'initiative de la numérisation, et que même en France, Lyon fait rentrer le loup dans la bergerie, c'est essentiellement sur ce point. Et parce que les utilisateurs n'ont probablement pas conscience de ce qui se tramera...