L'Allemagne est en manque d'enseignants

Clément Solym - 08.03.2009

Edition - Société - Allemagne - enseignants - pénurie


L’Allemagne est en train de devoir faire face aux conséquences de plusieurs années de recrutements insuffisants d’enseignants : il manquerait actuellement 20 000 professeurs dans l’ensemble du pays. Le Land du Bade-Wurtemberg a suscité un vent de polémique en mettant sur pied ces derniers jours une campagne publicitaire pour encourager les vocations à l’enseignement. Des affiches se sont retrouvées jusque dans le métro de la ville de Berlin.

La capitale n’a pas souhaité rester dans l’inaction dans une situation de concurrence forte. En forme de réplique, Berlin a augmenté le salaire proposé aux jeunes professeurs exerçant dans la ville.

Au cours des dix prochaines années, l’Allemagne verra 300 000 de ses enseignants partir à la retraite sur un total de 800 000. Il s’agit désormais de s’organiser pour pallier les manques actuels et préparer ceux à venir. C’est ainsi que les seize ministres régionaux de l’éducation se sont récemment rencontrés pour faire front commun et non se battre autour des candidats à la profession d’enseignant.

La ministre fédérale de l’éducation, Annette Schavan a proposé une solution originale pour faire face à la pénurie actuelle. Il faudrait demander à des salariés hautement qualifié de venir faire quelques heures d’enseignement dans les collèges chaque semaine. L’idée n’a pas été du goût de tous.

Qualifiée d’ « irréaliste » par le patronat, elle a suscité l’indignation des syndicats d’enseignants qui voient là une nouvelle attaque en règle des spécificités de leur métier qui exige une formation particulière.