L'amendement UMP sur le prix unique du livre aux oubliettes

Clément Solym - 27.05.2008

Edition - Société - prix - unique - livre


Alors que l'amendement remettant en cause le prix unique du livre dans sa durée a provoqué une levée massive de boucliers, en proposant de ramener à 6 mois la durée avant solde qui est actuellement de 2 ans, tout semble se calmer.

Jean-Marc Roberts, PDG des Éditions Stock s'expliquait en effet auprès de nos confrères de l'Express, estimant qu'« il s'agit là de la tentative la plus dangereuse, car ce gouvernement n'attache pas une importance folle à la culture. Même sous Chirac, nous étions moins anxieux ».

Mais Christian Kert — UMP — qui avait déposé l'amendement, s'est rétracté rapidement, selon Libération. Son projet ne serait « pas défendu », confiait-il. Son souhait n'était que de « simplement rouvrir le débat », sur un sujet pourtant aussi explosif que les Balkans.

Jean-Marc Roberts aurait la réponse à cette ouverture : « Non, il faut refuser toute discussion. Sur ce sujet, tous les éditeurs sont d'accord. Car, en l'espèce, on touche à la Loi Lang, à Jérôme Lindon, bref, au symbolique. Tout le monde va monter au créneau. »

Bon, suivant...