L'amour de Beatrix Potter pour les animaux a sauvé les hérissons anglais

Orianne Vialo - 28.07.2016

Edition - Société - Beatrix Potter hérissons - Beatrix Potter anniversaire 150 ans - auteure Beatrix Potter


Dans le monde de l’édition, le 28 juillet marque une date particulière : il s’agit de l’anniversaire de la naissance de Beatrix Potter, une écrivaine anglaise connue mondialement pour ses livres destinés à la jeunesse. Sa renommée est telle que l’auteure contribue à sauver les hérissons du Royaume-Uni, 73 ans après sa mort. 

 

 

 

Alors que les hérissons étaient chassés et tués par les habitants — qui pensaient, à tord, que les hérissons portaient malheur —, la publication de l’ouvrage The Tale of Mrs. Tiggy-Winkle (éd. Frederic Warne & Co, 1905) a changé le destin tragique de ces petites bêtes si répandues en Angleterre au XIXe siècle. Ce changement de comportement, directement influencé par une histoire destinée aux enfants a ainsi contribué à la sauvegarde de cette espèce dans le pays. 

 

Mais pourquoi un tel amour pour les animaux ? Beatrix Potter voyait, en cet animal qui était considéré comme antisocial, malodorant et pouilleux, un compagnon adorable pouvant faire preuve d’une grande affection. Cet amour pour l’animal lui est venu durant son enfance, alors qu’elle possédait toute une ménagerie au domicile familial. Une souris, un lapin, une grenouille, un hérisson et même un chien : autant de compagnons de jeu, pour elle qui était si seule, qui l’ont influencée lors de la création des personnages de ses ouvrages. (via Daily Mail

 

L’histoire de Madame Tiggy-bigorneau, imaginée par l’écrivaine, dépeint l’histoire d’une une hérissonne blanchisseuse qui vit dans une petite maison dans les collines de la région des lacs. Un enfant nommé Lucie, arrive dans la demeure et reste pour le thé. Les deux personnages vont alors ensemble remettre des vêtements fraîchement lavés aux animaux et aux oiseaux du quartier. Ce fut, à l’image de The Tale of Peter Rabbit (Pierre Lapin en français, publié chez Gallimard en 2001), l’un des plus grands succès de l’auteure anglaise.  

 

Née le 28 juillet 1943, Beatrix Potter vient d’une famille de grands bourgeois qui a fait fortune grâce aux exploitations de coton. Elle fait ses premiers pas en tant qu’auteure en inventant l’histoire des quatre lapins Flopsy, Mopsy, Cottontail et Petter, pour le fils de sa gouvernante, gravement malade. Alors qu’elle avait écrit cette histoire pour distraire l’enfant, Beatrix Potter décide de rendre l’histoire publique en la publiant. 

 

Voyant qu’au bout de 7 ans, aucun éditeur ne souhaite publier son ouvrage, Beatrix Potter le fait elle-même à hauteur de 250 exemplaires, qui feront l’objet d’un second tirage tant la demande du public est forte. Face au succès rencontré par la publication, l’éditeur Frederick Warne & Co publie The Tale of Peter Rabbit, qui deviendra l’un des ouvrages les plus connus de l’auteure. (via Wikipédia

 

Le plus célébre des hérissons bleus lui serait donc redevable ?