Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'année 2016 sur internet : des héros, des livres et des écrivains

Cécile Mazin - 28.12.2016

Edition - International - internet top année - Google super héros - films livres auteurs


La littérature ne fut pas en reste au cours de cette tumultueuse année 2016. À travers le monde, Google a établi les recherches les plus prisées des internautes. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles expriment une certaine diversité, quel que soit le pays.

 

The greatest benefit of a split keyboard is the convenience of placing your beverage in the middle. #matiasergopro #mk #mechanicalkeyboards

Doug McCaughan, cc by sa 2.0

 

 

En janvier, Charles Perrault fut la star des réseaux à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, mais plus largement en Irak, en Arabie Saoudite ou en... France. Ouf. Ce même mois, Guerre et Paix faisait l’unanimité en Russie et le professeur Severus Rogue, aka Alan Rickman dans les films d’Harry Potter quittait la scène. L’acteur est décédé à 70 ans le 14 janvier. Et, pour son implication dans la promotion du livre, n’oublions pas le chanteur David Bowie.

 

En février, deux géants de la littérature disparaissaient : Harper Lee, l’auteure de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, et le prolifique écrivain italien, Umberto Eco. Dans le même temps, en Biélorussie, les internautes se passionnaient pour Deadpool... Allez savoir.

 

Umberto_Eco

Nic*Rad, CC BY SA 2.0

 

 

Mars fut assez calme et deux super-héros se sont partagé les faveurs de la Toile : Daredevil triomphait au Brésil, ainsi qu’en Corée du Sud, alors que Supergirl enchantait les habitants d’Astana, au Kazakhstan.

 

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Point barre.

 

En mai, fais ce qu’il te plaît, évidemment, et c’est le conte Beauty and the Beast qui a tout particulièrement plu à la Roumanie, à Hong Kong ou encore dans les Philippines. 

 

Difficile de classer les Transformers dans la catégorie littérature : les albums furent plutôt des produits dérivés des dessins animés que l’inverse. Pourtant, Voltron, robot dans la mouvance des Transformers fut la star californienne du mois de juin. En tout cas, il fut la star en dessin animé de Netflix.

 

 

 

Eclétisme en juillet, signe que les vacances sont arrivées : Jason Bourne, le héros des romans de Robert Ludlum, porté sur les écrans par Matt Damon, a ravi le cœur de la Corée du Sud, tandis que Tarzan descendait de ses arbres. Il revenait en effet sur les écrans avec l’adaptation en prise de vues réelles avec Alexander Skarsgard et enthousiasmait toute la Moldavie...

 

Et parce que le Royaume-Uni est fidèle à ses idoles, voici que toute l’île souriait au Bon gros géant, adaptation faite par Steven Spielberg, d’après le livre de Roald Dahl, bien sûr.

 

En août, chaleur oblige, c’est Cendrillon qui a enchanté la ville de Bandar Seri Begawan (Brunei). C’est que le monde était un peu occupé par les jeux de Rio. Non ?

 

En septembre, la rentrée littéraire n’a passionné que la France, puisqu’elle ne figure même pas dans le top des recherches. Rien de bien littéraire durant ce mois-ci. 

 

Octobre nous emporte en revanche vers d’autres sommets. D’abord, c’est le Nobel de littérature qui préoccupe la Suède. Au Pakistan, les internautes redécouvrent la poésie ourdoue, tandis qu’à Singapour, film oblige, le Doctor Strange fait des merveilles. 

 

 

 

Oh, et n’oublions pas la diffusion du premier épisode de The Walking Dead, dont la saison 7 était très très attendue. En tout cas, au Chili, au Brésil et en France, les internautes ont largement sollicité Google. 

 

Pour novembre, rien de rien – à moins de croire encore que la Génération Y puisse susciter de nouvelles publications à l’avenir. Etonnament, même Bob Dylan n'a pas fait de buzz. Et aucune donnée pour décembre. 

 

Notons également que dans les films diffusés en 2016, le top 5 des recherches est entièrement composé d’adaptation : quatre d’entre elles découlent des univers de DC Comics et Marvel, et la dernière est celle de The Revenant, avec Leo DiCaprio, inspiré du livre de Michael Punke.