L'appel lancé par Bibliosurf : pour une librairie artisanale !

Clément Solym - 13.10.2011

Edition - Librairies - bibliosurf - référencement - google


Le patron de la librairie Bibliosurf, véritable référence sur Internet en termes d'informations sur les dernières publications comme les plus anciennes (en papier ou en numérique), lance un appel pour un usage plus réfléchi d'Internet afin d'éviter que la Toile ne retombe uniquement dans les mains de multinationales.


Voici la naissance d'un nouveau slogan :  « Je me renseigne et j'achète sur cette librairie »

 

Victime d'un lourd déférencement, Bibliosurf craint fortement pour son avenir mais se battra jusqu'au bout, annonçant la sortie prochaine d'une nouvelle librairie numérique en partenariat avec ePagine. Le problème aujourd'hui, c'est que le consommateur vient chercher l'information sur Bibliosurf mais l'achat se concrétise ailleurs, souvent sur Amazon

 

« Si je peux écrire que Google panda (nouvelle version du moteur mis en place le 15 août) est en train de tuer Bibliosurf, je peux aussi conclure que je n'ai pas su transformer les millions de visiteurs (adressés par ce moteur) en clients en presque 5 ans. Même les 10% de trafics directs qui utilisent d'une manière soutenue consomment les outils proposés sur le site sans passer par la case commande. Le compteur des commandes est bloqué à un désespérant 7961 commandes et 11 967 exemplaires vendus.

 

Depuis un mois, j'ai effectué en vain de nombreux changements sur le code pour satisfaire aux nouveaux critères de Google version Panda. En parallèle, je dépense une énergie folle en duo avec ePagine pour sortir une nouvelle version de la librairie numérique (l'annonce est imminente). Mais et c'est la première fois que je ressens cela, j'ai peur que ce soient des dernières cartouches. »