L'après Charlie, ou le rôle politique des bibliothèques

Cécile Mazin - 03.10.2016

Edition - Bibliothèques - Charlie Hebdo attentats - bibliothèque espace démocratique - journée étude Lyon


Ces 18 et 19 novembre, la bibliothèque municipale de Lyon et l’Enssib organisent deux journées d’étude : de l’institution à l’espace démocratique, quelle place pour la bibliothèque aujourd’hui ? L’entrée est libre, à condition de s’inscrire au préalable, avec deux approches : une journée professionnelle, et la seconde, ouverte à tous.

 

Marche républicaine Charlie

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Au départ, il y a l’après-Charlie. Des réactions vives des professionnels des bibliothèques et de la documentation, pas toujours univoques et parfois même contraires, mais qui tous avaient à voir avec l’articulation d’une posture professionnelle et d’une réaction citoyenne. En creux des réactions visibles, il y avait un engagement envers la liberté d’expression et une volonté de faire du vivre ensemble un des objectifs sinon l’objectif des institutions culturelles.

 

Mais il n’y avait sans doute pas que cela.

 

Après un tel événement, dont on ne mesure pas encore toute la portée et qui a marqué le début d’une trop longue série, il convenait de s’interroger sur le rôle politique de la bibliothèque : entre respect d’une neutralité des institutions et engagement guidé par les mots d’ordre des Lumières et de la République.

 

Questionner ce rôle politique, possible, nécessaire ou dévolu, impose de définir ce qu’entendent par politique bibliothécaires, élus, citoyens engagés dans des associations ou habitants fréquentant les bibliothèques.

 

Questionner ce rôle politique des bibliothèques, perçu, attendu, souhaité ou non,  impose également de prendre connaissance et de rendre compte des autres espaces qui au cœur de la cité se donnent la même ambition de favoriser le vivre ensemble à travers une culture commune et des savoirs partagés : musées, centres sociaux culturels, espaces de mobilisation, etc.

 

Enfin, questionner ce rôle politique, assumé ou non, impose de dresser les contours de ce que pourrait être l’action politique aujourd’hui, entre obligation et contribution à une démocratie en marche.

 

Le rendez-vous proposé par la Bibliothèque municipale de Lyon et l’Enssib se déploie en deux journées. Une journée d’étude professionnelle, pensée pour les professionnels des bibliothèques et de la documentation, mais sans exclusion, sur le thème : La bibliothèque, le bibliothécaire et la démocratie. Et une journée tous publics : La bibliothèque parmi les espaces démocratiques de la cité ?

 

Dans ces deux temps, il est question de donner matière à penser et à débattre, et de permettre à chacun, professionnel ou non, d’être acteur de la réflexion. Les journées feront alterner conférences, tables rondes, ateliers et restitution d’un micro-trottoir réalisé dans les quartiers lyonnais.

 

On pourra retrouver le formulaire d’inscription sur le site de l’ENSSIB.

 

Le programme est le suivant 

 

Le 18 novembre : La bibliothèque, le bibliothécaire et la démocratie

  • 9 h 30 : Accueil.
  •  
  • 9 h 45 : Ouverture par Yves Alix, directeur de l’Enssib et Gilles Eboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon (BmL).
  •  
  • 10 h-11 h15 : Démocratie et société de la connaissance, Intervention inaugurale par Daniel Innerarity, professeur de philosophie politique, université du Pays Basque, présenté par  Thierry Ménissier, professeur de philosophie à l’université Grenoble Alpes — directeur de la collection Rien d’impossible aux Presses universitaires de Grenoble.
  •  
  • Pause.
  •  
  • 11 h 30-12 h30 : Les bibliothèques, des politiques aux publics : agir en démocratie.
  • Avec la participation de :
  • Raphaëlle Bats, Enssib, Centre Gabriel Naudé, LCSP-Paris 7.
  • Christophe Evans, Bpi, Centre Gabriel Naudé.
  • Cristina Ion, BnF, Centre Gabriel Naudé.
  • Dominique Lahary, faux retraité, ABF-commission éthique.
  •  
  • 12 h 30-12 h45 : La démocratie et moi. 
  • Montage d’interviews de bibliothécaires présenté par Raphaëlle Bats, Enssib et Guillaume Morand, BmL.
  •  
  • 12 h 45-14 h : Pause déjeuner.
  •  
  • 14 h-15 h30 : Ateliers (sur inscription)
    • Les politiques culturelles, animé par Cristina Ion, BnF, Centre Gabriel Naudé et Christelle Petit, Enssib.
    • Les bibliothèques et l’émancipation des citoyens, animé par Raphaëlle Bats, Enssib, Centre Gabriel Naudé, LCSP-Paris 7 et Étienne Mackiewicz, BmL.
    • Les bibliothécaires et la politique, animé par Dominique Lahary, ABF-commission éthique et Julia Morineau, Enssib.
    • Les publics et la citoyenneté, animé par Christophe Evans, Bpi, Centre Gabriel Naudé et Guillaume Morand, BmL.
    •  
  • Pause.
  •  
  • 15 h 45-16 h45 — Restitution des ateliers.
  •  
  • 16 h 45-17 h30 — Conclusion par Thierry Ménissier, professeur de philosophie à l’Université Grenoble Alpes.

 

 

Le 19 novembre : La bibliothèque parmi les espaces démocratiques de la cité ?

  •  

  • 9 h 30 : Accueil.

  •  
  • 9 h 45 : Ouverture par Yves Alix, directeur de l’Enssib et Gilles Eboli, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon (BmL).
  •  
  • 10 h-11 h15 : Penser la démocratie : espaces citoyens et action politique. Intervention inaugurale par Lionel Bourg, écrivain.
  •  
  • Pause.
  •  
  • 11 h 30-12 h30 : La bibliothèque : entre vous et nous, présentation de Julia Morineau et Raphaëlle Bats, Enssib.
  •  
  • 12 h 30-14 h : Pause déjeuner.
  •  
  • 14 h-15 h30 : Bibliothèques et autres lieux de citoyenneté : comment agir ensemble ?
  • Avec la participation de :
  • Xavier de la Selle, directeur des Musées Gadagne, Lyon.
  • Vincent Veschambre, directeur du Rize, Villeurbanne.
  • Noé Gasparini, InfoKiosque, Nuit debout Lyon.
  • Éric Pellaton, directeur Maison pour tous — Salle des Rancy.
  • Animé par Joseph Belletante, directeur du musée de l’Imprimerie et de la communication graphique, Lyon, membre du Centre Gabriel Naudé.
  •  
  • Pause.
  •  
  • 15 h 45-17 h : On leur a donné les clés ! Quand les citoyens font la bibliothèque.
  • Dialogue entre Raphaëlle Bats, des bibliothécaires de la BmL et le public.