Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'Arabie Saoudite ordonne la censure de HWJN, le Twilight arabe

Antoine Oury - 05.12.2013

Edition - International - Arabie Saoudite - HWJN - Twilight


La censure n'épargne pas les best-sellers : la commission pour la prévention du vice et la promotion de la vertu (!) vient d'interdire la vente et la promotion du livre HWJN, écrit par Ibraheem Abbas et Yasser Bahjatt. Ce « Twilight local » raconte l'histoire d'amour entre un djinn et une jeune femme, mais la censure serait plus religieuse que morale.



 

 

En effet, la censure qui frappe l'ouvrage serait vraisemblablement due à l'utilisation d'un ouija par un des personnages, cet alphabet qui permettrait de communiquer avec les esprits. La déclaration d'interdiction serait visiblement tombée ce mardi, un certain temps après la publication de l'ouvrage. D'ailleurs, des éditions en anglais circuleraient largement dans le pays.

 

Les fans du livre se sont d'ailleurs mobilisés en masse sur Twitter pour dénoncer cette atteinte à la liberté d'expression, à la faveur de plusieurs tweets postés par les auteurs eux-mêmes. Ibraheem Abbas s'est d'ailleurs « amusé » de la censure qui frappe l'ouvrage pour la mention du ouija, dans la mesure où les auteurs soulignent que le procédé fonctionne grâce à un effet idéomoteur, qui provoque des contractions musculaires microscopiques, mais suffisantes pour déplacer le verre, ou tout autre objet utilisé pour pointer les lettres et « faire parler » les esprits.

 

Outre cet élément, la romance resterait par ailleurs très chaste.