L'art de ranger ses livres avec la méthode Marie Kondo

Cécile Mazin - 16.12.2016

Edition - Société - Marie Kondo ranger - méthode rangement intérieur - rangement livres


Marie Kondo est japonaise, et s’est fait un nom en 2011 avec la publication d’une méthode pour garder de l’ordre dans son environnement. 1,3 million d’exemplaires écoulés, et l’année suivante, un tome 2 – pour mettre encore plus d’ordre. Elle passa ensuite à la télévision, dans un show toujours axé sur sa méthodologie.

 

 

 

Associer rangement, développement personnel et relaxation, c’est le combo ultime que Marie Kondo est parvenue à réaliser. Dans son concept, les enfants développeraient une frustration parce que le rangement n’est pas un comportement inné. Dans le même temps, le fait de ranger découlerait d’une forme de réflexe défense, réagissant contre l’agression. 

 

La magie du rangement fut traduit en France par Christophe Billon, publié chez First et son second livre, L’étincelle du bonheur (trad. Laurence Le Charpentier) chez Pygmalion. Et bien entendu, dans le rangement, il faut suivre des règles bien établies.

 

Pour le dressing

 

Règle n° 1 : Imprégnez vos vêtements d’une énergie positive en les aérant de temps à autre, en leur faisant prendre la lumière et en les considérant avec joie. C’est toute votre attitude qui changera.

Règle n° 2 : Décorez vos placards de vos objets préférés (photos, cartes postales, liste de citations positives !).

 

Pour l’intérieur

 

Règle n° 2 : Acceptez de jeter ! C’est là le seul moyen pour mettre en valeur ce qui vous tient réellement à cœur. On jette, donc, et ensuite, seulement, on range ! Si vous ne savez pas quoi jeter… demandez-vous quels objets vous font vraiment plaisir. Et ne conservez que ceux-ci !

Règle n° 4 : Définissez un lieu, une place de prédilection pour chaque objet et remettez-le à sa place après chaque utilisation. C’est la condition sine qua non du rangement efficace.

 

L’auteure explique d’ailleurs : « Pour ce faire, il est essentiel de réévaluer minutieusement vos habitudes et principes en matière de rangement. La tâche peut vous paraître insurmontable, mais ne vous inquiétez pas : quand vous aurez terminé la lecture de ce livre, vous serez prêt à vous y mettre et vous serez motivé. Les gens me disent souvent : “Je suis par nature désordonné. Je n’y arriverai pas” ou : “Je n’ai pas le temps”, mais ce n’est pas une tare héréditaire, ni une question de temps, mais bien plus l’accumulation d’idées reçues sur le rangement, telles que “Le mieux est de s’attaquer à une pièce à la fois”, “Il est préférable d’en faire un peu chaque jour” ou encore “Les affaires doivent être rangées en fonction du plan de circulation dans l’espace”. »

 

Et bien entendu, la bibliothèque et les livres n’échappent pas à la méthode de Marie Kondo. À ce titre, rappelons que les Japonais ont un mot pour désigner les livres que l’on achète sans jamais les lire, tsundoku.

 

« Beaucoup de gens disent que les livres sont une chose dont ils ne peuvent pas se séparer indépendamment dut fait qu’ils soient des lecteurs avides, ou non. Mais le véritable problème est plutôt dans la manière dont ils se séparent d’eux », poursuit Marie Kondo. 

 

Dans son projet de rangement, il faut donc rendre hommage aux livres, ou au moment de les déplacer pour les replacer, il importe de suivre certaines procédures. Et surtout, ne pas accumuler les livres, sans les lire, parce que justement la dimension entrepôt diminue l’impact que les lectures auront par la suite. « Tout est une question de timing. L’instant où vous rencontrez un livre est le bon moment pour le lire. Pour éviter de manquer ce moment, je vous recommande de ne conserver qu’une petite collection. »