L'artiste israélien Ronit Bigal écrit les épidermes

Antoine Oury - 25.06.2013

Edition - Société - Ronit Bigal - Body Scripture - photographie


L'artiste israélienne Ronit Bigal trouve dans les creux et les bosses du corps les écrins parfaits pour les textes sacrés : des tatouages dessinés à main levée retranscrivent les caractères à même la peau, pour interroger la relation entre le corps, l'esprit et la spiritualité.

 

 

<

>

 

 

Les créations photographiques s'appuient également sur le décentrage et le zoom qu'utilise l'artiste, et qui ajoutent une certaine opacité aux courbes, que l'on localise difficilement sur le corps des modèles. 

 

Les éléments dessinés à l'encre de Chine « sont presque abstraits, énigmatiques, suscitant la curiosité du spectateur à découvrir quels sont les objets photographiés, ce sens qui se cache derrière les textes, et si il ya une affinité thématique entre eux ou si les associations sont purement esthétiques ? »

 

(via Saatchi Online)