L'Association des Bibliothécaires de France motivée pour ouvrir les bibliothèques

Antoine Oury - 12.02.2016

Edition - Bibliothèques - Association bibliothécaires France - bibliothèque ouverture - bibliothèque horaires


Début février, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Thierry Mandon, secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, présentaient un plan destiné à remettre les bibliothèques universitaires au service des étudiants. Outre les différentes mesures annoncées, un budget de 12,7 millions € était mobilisé pour cet objectif. L'ABF, première association professionnelle de bibliothécaires, s'en réjouit.

 

Najat Vallaud-Belkacem

(Parti socialiste, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Le plan « bibliothèques ouvertes », qui s'échelonnera entre 2016 et 2019, fixe plusieurs objectifs en matière d'accueil des étudiants :

  • Ouvrir au moins une bibliothèque dans chaque université jusqu’à 22h du lundi au vendredi ; 
  • Ouvrir au moins une bibliothèque dans chaque université le samedi après-midi ; 
  • Ouvrir au moins une bibliothèque dans 40 grandes villes le dimanche après-midi ; 
  • Ouvrir au moins une bibliothèque dans chaque université pendant les périodes de révisions.

 

Parallèlement, le ministère souhaite développer un nouveau système de comptage des places et d'évaluation du temps d'attente, indiqués aux étudiants à travers un site web, ou, encore mieux, une application. Les autres mesures sont les suivantes :

  • Afin de donner plus de visibilité à la qualité du service offert par les BU, celles-ci doivent s’engager dans les démarches de certifications-qualités, reposant sur des évaluations externes ;
  • Afin d’attester l’ouverture d’une BU pendant 65h hebdomadaires, un label "NoctamBU+" sera créé qui rehaussera les objectifs et le périmètre de l’ancien label "NoctamBU" créé en 2010 ;
  • Afin d’offrir plus d’espaces de travail aux étudiants, les BU devront développer les ouvertures partielles de certains espaces.

 

Pour soutenir l'effort des établissements dans l'ajustement des horaires d'ouverture, le ministère lancera un appel à projets, fin février, avec à la clé 12,7 millions €.

 

L'ABF salue l'initiative, et publie un communiqué que nous reproduisons dans son intégralité :

 

L’Association des Bibliothécaires de France (ABF) se félicite du Plan Bibliothèques ouvertes initié par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) visant à améliorer l’accueil des étudiants en bibliothèques universitaires.

 

Depuis longtemps, l'ABF est favorable à l'élargissement des horaires d'ouverture, tout en alertant sur la question des moyens à mobiliser pour ce faire. Nous avons coédité, avec le Service du Livre et de la Lecture du ministère de la Culture et de la Communication, un ouvrage de notre collection Médiathèmes "Ouvrir grand la médiathèque".

 

L'ABF a aussi été sollicitée par la sénatrice Sylvie Robert pour la rédaction de son rapport sur les horaires d'ouvertures des bibliothèques. Dans un communiqué publié sur notre site, nous avons ainsi souligné les nombreux points positifs de ce rapport, notamment la nécessité d'une coopération entre bibliothèques d’État et bibliothèques territoriales.

 

Nous nous réjouissons d’ailleurs que le MESR souhaite associer les associations professionnelles.

 

L'ABF, première association d'utilité publique rassemblant des bibliothécaires de tous types d'établissements, compte dans ses instances (Conseil national, Conseils d’administration régionaux...) des bibliothécaires travaillant en bibliothèques universitaires.

 

Forte de l’engagement de ses membres et de leur capacité à recueillir les réflexions des bibliothécaires territoriaux et de l'enseignement supérieur, l’ABF a écrit à Madame Najat Vallaud-Belkacem pour proposer de contribuer au groupe de travail de ce plan Bibliothèques ouvertes.