L'Atelier Nadar : 400 photographies sur Gallica BnF

Nicolas Gary - 20.08.2013

Edition - Bibliothèques - atelier Nadar - photographies - Gallica BnF


Gaspar-Félix Tournachon, dit Nadar, a effectué, à partir de 1850, des séries de photos d'artistes du XIXe siècle, parmi les plus célèbres. Journalistes, publicistes, hommes de lettres, mais également dramaturges, littérateurs et autres écrivains autant que romanciers, la galerie de portrait de Gallica vient de s'étoffer de nombreuses photographies provenant de l'Atelier Nadar.

 

 

 

 

Le fonds de l'atelier avait été acquis en 1950, soit 40 ans après la mort du photographe, par l'État français. Les Archives reçurent les négatifs, tandis que les épreuves commerciales furent confiées à la BnF. Ce 17 août, la bibliothèque numérique de l'établissement propose de retrouver près de 400 portraits réalisés par Nadar.

 

 

 

C'est que très vite, installé à Paris, il fonda un journal, L'Audience, et se mit à fréquenter les artistes de l'époque, comme Nerval, Banville ou encore Baudelaire. Il lui fut alors facile, quand il débuta sa carrière de photographe, de retrouver les contacts.  

 

En 1854, Nadar encourage son jeune frère, Adrien, à devenir photographe. Celui-ci ouvre un atelier. Félix s'adonne lui aussi à la pratique de la photographie et réalise ses premiers portraits au printemps. Poursuivant ce nouveau champ d'expérimentation, il ouvre son propre atelier, avec un laboratoire entièrement équipé, au 113 rue Saint-Lazare.

Il souhaite traduire la "ressemblance intime" des figures de la bohème et du romantisme. Défilent ainsi dans son atelier Baudelaire, de Nerval, Delacroix, Doré, Gautier, Berlioz. Nadar entreprend des recherches sur le collodion alors utilisé en photographie. En mars, il publie sa célèbre lithographie "Le Panthéon Nadar", caricature où figurent trois cents célébrités contemporaines. Le succès est immédiat. 

via Moreeuw

 

La chasse aux trésors commence ici.

 

Et pour la mémoire, un petit reportage :

 


Nadar par mativimarseille