medias

L'Athletic Bilbao jongle entre les livres, avec son propre club de lecture

Camille Cado - 27.02.2019

Edition - International - L'Athletic Bilbao club lecture - club lecture insolite - concilier sport littérature


Le sport et la littérature sont-ils par essence incompatibles ? L'Athletic Bilbao a prouvé que les deux univers n'étaient pas forcément antinomiques. Ce club de football espagnol mène en effet diverses actions pour promouvoir les belles-lettres. Il a su s'imposer comme référence pour sa programmation culturelle, et notamment pour son club de lecture.

(crédit: domaine public)
 

Et puisque ce soir des milliards de téléspectateurs seront scotchés devant leur poste de télévision pour suivre la rencontre Real Madrid — FC Barcelone, voici un bon exemple d'un club qui a réussi à concilier lettres et ballon rond. 

Situé à Bilbao au Pays basque, l'Athletic Bilbao (nom espagnol : L'Athletic Club) a lancé en 2015 un club de lecture, intitulé Athletic Club de Lectura. Le principe est simple : des fans proposent un livre aux joueurs, aux entraîneurs et aux autres représentants de l'organisme, après quoi, une rencontre est organisé entre auteur, footballeur, mais aussi enfants et fans, pour évoquer les livres lus. 

Jonan Bedialauneta, un professeur originaire de Ondarroa (Biscaye), avait ainsi écrit à Athletic Club en 2015 pour proposer le titre Lo que mueve el mundo de Kirmen Uribe. Le footballeur Mikel Balenziaga avait accepté de le lire puis de participer au débat avec Les élèves de Bedialauneta, qui ont ainsi pu le rencontrer à San Mamés et échanger avec lui autour de l'ouvrage. 

C'est en 2008, avec l'arrivée de l'auteur Galder Reguera au poste de responsable des activités de la Fondation du club athlétique de Bilbao, que la dimension culturelle du club s'est développée. 

Depuis 2010, la Fondation Athletic Club, en collaboration avec la Bibliothèque Foral, organise un petit festival de littérature et de football baptisé « Lettres et ballon rond ». Il prend la forme d’une série de rencontres lors desquelles des représentants du monde de la culture échangent autour de la relation entre football et littérature, la littérature étant envisagée très largement et comprenant par exemple les romans, les tribunes, le théâtre, la poésie, les scénarios ou les paroles de chanson.

Parallèlement sont menées des actions visant à promouvoir la lecture, dans la lignée de l’Athletic Club, comme la création de clubs de lecture ou la publication de livres inédits, distribués gratuitement.
 
Le club organise aussi un festival de cinéma : le Thinking Football Film Festival. Chaque année, entre douze et vingt films sont présentés, explorant des réalités humaines et sociales à travers le football. Globalement, la programmation du Thinking Football Film Festival a pour objectif d’aider à fournir les clés permettant de comprendre le phénomène social et mondial qu’est devenu le football au cours du siècle passé.

L’accès aux séances est gratuit, dans la limite des places disponibles, et à l’issue de chacune d’entre elles, a lieu un petit débat sur le film venant d’être projeté en présence du réalisateur ou de l’un des protagonistes du film. Le public peut évaluer les films et, au terme du festival, le Prix du public du Thinking Football Film Festival est remis au film ayant obtenu la meilleure note. La première édition du festival a eu lieu en 2013 et il est rapidement devenu une référence incontournable en matière de festivals de cinéma et de football.
 

 

"Le joueur qui ne parle pas, n'écrit pas, ou ne lit pas n'affecte pas la société"


L'objectif de ces colloques est d'encourager la lecture non pas comme une attitude solitaire, mais comme une expérience sociale. « D'habitude, je ne lis pas beaucoup de livres, et c'est précisément la raison pour laquelle j'ai décidé de participer », explique Mikel Balenziaga, footballeur espagnol de l'Athletic Club.

Une initiative qui a aussi ravi le professeur Jonan Bedialauneta et ses étudiants  « Ils étaient très heureux. Ils ont vu le stade San Mamés et ont rencontré un joueur, Mikel. C'était très important pour moi. Peut être que grâce à cette rencontre, certains de mes élèves ne verront plus la littérature comme une corvée, et commenceront enfin à apprécier lire. »

Pour Balenziaga, l'enjeu était encore plus grand : « Cette initiative m'a encouragé à lire plus fréquemment. C'était aussi ma première expérience avec des enfants de 14 - 15 ans. Mon idée de départ était de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour les intéresser et les instruire, mais au final, ce sont eux qui m'ont beaucoup plus apporté. Ce type d'activités vous enrichit, vous aide à voir le football d'une autre manière. Je ne pense pas que beaucoup d'équipes fassent ce genre de chose, c'est dommage. »

Ainhoa Tirapu, gardienne de but depuis 14 saisons et capitaine de l’équipe féminine, vient de participer à sa deuxième rencontre.  « Nous avons le privilège de disposer d’une fondation qui nous aide à être des agents du changement social et culturel. »
 

Si pour certains, la littérature et le football sont un peu le résultat d'une rencontre fortuite, pour d'autres, c'est un moyen pour les joueurs de football de s'épanouir au-delà du stade. Le nouveau président du club, Aitor Elizegi, a déclaré : « Si un joueur ne parle pas, n'écrit pas, ou ne lit pas, il ne peut pas avoir d'impact sur la société. Il passe à côté de ressources et ne peut pas se sentir pleinement accompli. »

Le club a d'ores et déjà organisé plus de 15 colloques de lecture en trois ans. 

Via El Pais



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.