L'auteur de 13 Reasons Why, Jay Asher, accusé de harcèlement sexuel

Antoine Oury - 15.02.2018

Edition - International - 13 Reasons Why livre - 13 Reasons Why metoo - harcèlement sexuel Jay Asher


Les inégalités de traitement entre hommes et femmes n'épargnent pas l'édition, et les récentes accusations liées au mouvement #MeToo ont prouvé que le harcèlement et l'agression sexuels étaient aussi des fléaux actifs dans le secteur. Jay Asher, l'auteur du roman 13 Reasons Why, devenu une série sur Netflix, fait à présent partie des accusés, aux côtés de l'illustrateur de son livre, David Diaz.


Jay Asher (Larry D. Moore, CC BY-SA 3.0)
 


L'auteur d'un best-seller sur le harcèlement, Jay Asher se retrouve lui-même accusé de harcèlement. L'histoire commence le 8 février dernier, avec l'article de l'auteure d'ouvrages de fantasy pour la jeunesse et les jeunes adultes Anne Ursu, publié sur la plateforme Medium. Dans ce long texte, Ursu fait part des résultats qu'elle a obtenus à un sondage qu'elle a mené au sein du secteur de l'édition jeunesse.

 

L'auteure précise qu'elle a réclamé l'anonymat des répondants, mais aussi celui des personnes incriminées : « L'objectif de ce sondage était simplement de faire un point sur le harcèlement dans notre secteur, pour pouvoir le combattre. » Elle insiste aussi sur le fait qu'elle n'a pas vérifié l'identité des répondants ni la véracité de leur propos, forcément. Sans surprise, la plupart des réponses reçues concernent des harcèlements de femmes par des hommes, ou des propos déplacés, sur les lieux de travail ou les salons professionnels.

 

Comme d'autres cas l'ont démontré à plusieurs reprises, une des conclusions de l'auteure est limpide : l'édition de livres pour la jeunesse s'est elle aussi laissée submerger par le silence, imposé ou choisi, des victimes. Le secteur est habité par une « gentillesse », souligne Anne Ursu, qui empêche tout témoignage, toute accusation, et la personne qui s'y risquerait pourrait être écartée, plutôt que son agresseur.

 

Parmi ses références, Anne Ursu citait un article antérieur, « Children’s Publishing Reckons with Sexual Harassment in Its Ranks », publié le 3 janvier dernier dans le School Library Journal. L'article rapportait les propos d'une auteure lors d'une conférence professionnelle sur le comportement d'un célèbre illustrateur : « Il caressa mes cheveux et se pencha vers moi pour me dire : “Tu es une cochonne, non ?”. »
 

Un sujet qui concerne toute la profession

 

Après la publication de l'article d'Anne Ursu, celui du School Library Journal a commencé à accueillir des dizaines de commentaires sur le sujet, certains évoquant de manière explicite des agressions ou harcèlements, parfois avec les noms des personnes incriminées.

 

Parmi ces noms, ceux de Jay Asher et David Diaz, ce dernier étant par ailleurs membre du conseil d'administration de la Society of Children’s Book Writers and Illustrators (SCBWI), organe professionnel pour les auteurs et illustrateurs du secteur jeunesse aux États-Unis. Lin Oliver, le directeur de la SCBWI, a à son tour posté un commentaire pour annoncer l'éviction des deux hommes de la Society.

 

Jay Asher a répondu aux accusations de harcèlements à son encontre : « C'est très effrayant quand on sait que les gens ne vont pas vous croire dès que vous allez parler. Je me sens très mal par rapport à ce qu'il se passe en ce moment et ce qui est censé être cru et qui ne l'est pas », a-t-il expliqué. Il assure que c'est lui qui a décidé de quitter l'organisation, et qu'il a été lui-même harcelé par « ces gens depuis presque 10 ans » en faisant référence aux personnes qui l'avaient dénoncé.

 

La Society a promis de s'exprimer à nouveau, prochainement, sur le harcèlement et les mesures qu'elle compte mettre en place pour lutter contre ces comportements, à son niveau. En attendant, elle encourage les victimes à s'exprimer auprès d'elle.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.