L'auteur de Fight Club escroqué par son agence littéraire

Laure Besnier - 30.05.2018

Edition - Economie - Détournement argent - Agence littéraire - Fight Club


Le comptable de la célèbre agence littéraire new-yorkaise, Donadio & Olson, qui représente, entre autres, l’auteur de Fight Club, Chuck Palahniuk, est accusé d’avoir détourné 3,4 millions de dollars. Selon une plainte déposée, Darin Webb risque 20 ans de prison pour avoir vraisemblablement escroqué ses clients, laissant la société au bord de la faillite. 
 

SHUT UP! 152/366
Dennis Skley, CC BY ND 2.0

 

 


L’agence représente les intérêts de Mario Puzo, auteur décédé du Parrain, ainsi que ceux du regretté Studs Terkel, écrivain et journaliste radio. 

Elle a été fondée en 1969 par Candida Donadio, une ancienne secrétaire de Brooklyn, célèbre dans les années 1950 pour avoir vendu Catch 22 de Joseph Heller et Goodbye, Columbus de Philip Roth. Décédée en 2001, elle représentait également Thomas Pynchon et William Gaddis.

Révélée par le New York Post, une affaire présumée de détournement d’argent vient entacher la renommée de l’agence. Darin Webb, 47 ans, comptable chez Donadio & Olson, aurait volé de l’argent destiné aux reversements et/ou aux avances d’un auteur et a été arrêté le 15 mai par le FBI, placé en liberté sous caution à hauteur de 200.000 $. 

Le vol avait été découvert par un auteur non identifié, à l’automne dernier, et qui attendait une avance de 200.000 $. 

Selon l’expert-comptable examinant les livres de comptabilité de l’agence depuis 2001 – année de l’arrivée de Darin Webb – le montant volé pourrait être plus grand. Ce dernier aurait déposé des rapports financiers mensuels contenant des « indications fausses et frauduleuses afin de commettre un vol et d’échapper à la vigilance » indique la plainte. 

L’enquête déterminera à terme qui sont les auteurs touchés et quel montant a été volé. « À l'heure actuelle, l'agence a pour unique objectif de s'assurer que tous ses clients touchés sont complètement satisfaits et l'agence collabore de toutes les façons possibles avec le gouvernement » explique Matthew Adams, avocat de Donadio & Olson. 
 


Chuck Palahniuk a indiqué sur son site qu’il serait également touché par cette affaire. « Durant plusieurs années, mes revenus ont diminué. Le piratage, m’ont répondu certains. Ou alors les éditeurs étaient en crise, et lents à verser les droits – bien qu’ils m’aient assuré avoir fait partir l’argent », explique-t-il.

 

« Plus récemment, les subsides de mes revenus se sont taris. Et il n’y avait toujours pas de bonne excuse. [...] J’ai travaillé avec la même équipe depuis 1994. Pour soupçonner que quelqu’un volait de l’argent, il fallait que je sois fou », poursuit l’écrivain. 

 

Ayant découvert les dessous de l’affaire, il revient également sur ses déclarations passées. « Je m’excuse d’avoir maudit mes éditeurs. Et je m’excuse pour le piratage. Mes éditeurs se sont acquittés des redevances. Le piratage, quand il existait, se faisait à petite échelle. »


Il s'assure surtout soulagé de ne plus « être seul », après avoir vu ses revenus diminuer puis s'arrêter. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.