L'auteur de The Witcher n'est plus opposé aux jeux vidéo de la franchise

Antoine Oury - 26.12.2019

Edition - Justice - witcher jeux video - Andrzej Sapkowski - livre witcher


Il aura fallu quelques mois tout de même, mais Andrzej Sapkowski, l'auteur des livres de la série The Witcher, s'est finalement réconcilié avec le studio de développement et l'éditeur CD Projekt Red. Ce dernier était responsable des adaptations vidéoludiques de la saga. L'écrivain s'estimait lésé par la répartition des sommes tirées de la vente de ces jeux vidéo.

Andrzej Sapkowski (Le Sorceleur, The Witcher)
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


L'accord était attendu, déjà quasiment annoncé dès février 2019, mais il vient de se concrétiser, confirmé par le studio de développement CD Projekt Red alors que la série Netflix The Witcher s'expose sur la plateforme américaine. Dans un communiqué sibyllin, on apprend ainsi qu'« un accord renforce les liens de la société avec M. Andrzej Sapkowski, l'auteur de la saga The Witcher ».

D'après le message, CD Projekt Red aurait obtenu de nouveaux droits d'exploitation autour de la franchise. Par conséquent, il aurait l'intention de produire à l'avenir des jeux vidéo, bien sûr, ainsi que des bandes dessinées, des jeux de plateau, et d'autres produits dérivés non précisés.

En octobre 2018, Andrzej Sapkowski avait tapé du poing sur la table : il réclamait 14 millions $ à CD Projekt Red, estimant que les conditions contractuelles avec le studio n'étaient pas équitables. Au moment de céder les droits de sa franchise pour une adaptation en jeu vidéo, au milieu des années 2000, l'écrivain polonais n'avait en effet pas vraiment négocié.

« Ils m'ont offert un pourcentage de leurs bénéfices. J'ai dit : “Non, il n'y aura pas de bénéfices — donnez-moi tout mon argent maintenant !” L'intégralité. C'était stupide. J'étais assez stupide pour tout laisser entre leurs mains, car je ne croyais pas à leur succès. Mais qui aurait pu le prévoir ? Je ne le pouvais pas », expliquait-il en 2017.
 
Quelques années plus tard, sa saga de livres était devenue une franchise de trois jeux, The Witcher, avec un troisième volet vendu à plus de 10 millions d'exemplaires. Raison pour laquelle l'auteur s'était manifesté, menaçant le studio d'une action en justice.

Un accord à l'amiable aura donc été trouvé, a priori pour une somme bien moindre à celle que l'auteur réclamait, mais moyennant un intéressement plus conséquent sur les ventes des prochains jeux vidéo... Et c'est surtout cette nouvelle qui réjouit les amateurs.




Commentaires
Fini The Witcher S1 ; bien aimé (je connais ni les jeux ni les livres), la timeline sortie aide un peu quand même smile
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.