L'auteur Sheldon Blau porte plainte contre la mauvaise maison d'édition

Orianne Vialo - 10.08.2016

Edition - Société - Sheldon Blau plainte - rémunération auteur plainte - Sheldon Blau procès


Le procès intenté par l’auteur américain Sheldon Blau contre son éditeur Simon & Shuster a été abandonné par ses avocats. La raison : ils se seraient attaqués au mauvais interlocuteur. Aujourd’hui, l’écrivain et sa défense se tournent contre l’éditeur Wiley, et assurent qu’ils ont l’intention de porter plainte contre l’éditeur.

 

Domaine public

 

 

Cette histoire semble être digne de l’intrigue d’un roman judiciaire. Pourtant, il s’agit d’un combat mené depuis déjà trois mois par un auteur, à l’encontre de son éditeur. Et c’est justement là le cœur du problème : l’auteur soutient mordicus que son éditeur, qu’il pensait être Simon & Shuster, a commercialisé les ebooks de son livre How To Get Out of the Hospital Alive (1997) au public, sans suivre les droits d’auteurs numériques et en le rémunérant bien en deçà de ce qui lui était dû, dans une période comprise entre 2010 et aujourd’hui.

 

La raison ? Le groupe éditorial avait trafiqué les recettes de ses droits d’auteur pour la version numérique de son livre How To Get Out of the Hospital Alive en transférant les revenus des exploitations de licence dans la catégorie « vente ». Bilan : il ne recevait que 25 % des recettes nettes contre 50 % des licences. 

 

Seulement, Simon & Shuster tient des propos complètement opposés. De son point de vue, la maison d’édition a vendu la filiale qui s’occupait du livre de Blau en 1998. La publication de la version ebook ne leur incombe donc pas. Or, sur Amazon, l’ebook était vendu comme publié aux éditions Wiley, mais saurf que l'on trouvait la mention de Simon & Shuster dans les copyrights. 

 

C’est pour cette raison que Sheldon Blau et sa défense ont décidé d’abandonner les charges contre Simon & Shuster en l’annonçant dans un court préavis déposé à la Cour suprême de l’État de New York… pour cette fois-ci porter plainte contre l’éditeur Wiley.

 

Pour l’heure, le procès est donc suspendu. Encore faut-il que l’auteur et ses avocats tiennent parole et déposent effectivement plainte contre celui qui est à l’origine de la publication de l’ebook. L’éditeur Wiley n’a pour l’instant fait aucune déclaration.

 

Affaire à suivre… 

 

via Publisher Weekly