L'auteur Sherman Alexie, accusé de harcèlement sexuel, présente des excuses

Antoine Oury - 02.03.2018

Edition - International - Sherman Alexie - Sherman Alexie metoo - Sherman Alexie harcèlement


Au fil des jours, l'édition jeunesse américaine découvre avec stupéfaction et dégoût que des auteurs et des illustrateurs, dont certains particulièrement mis en avant, sont accusés de harcèlement sexuel. La loi du silence, en vigueur dans l'édition comme dans d'autres milieux, surtout lorsque les auteurs ont signé des best-sellers, se brise peu à peu. Sherman Alexie, accusé, a confirmé les faits en présentant des excuses.


red-ink-alexie-matsunaga-2016-3316
Sherman Alexie en 2016 (ASU Department of English, CC BY 2.0)
 

C'est à nouveau dans la section des commentaires d'un article du site Library School Journal que les accusations à l'encontre de Sherman Alexie sont apparues pour la première fois. Publié en janvier, cet article sur les conduites déplacées — en grande majorité vis-à-vis des femmes — dans l'édition jeunesse a provoqué l'apparition de centaines de commentaires et autant de récits de harcèlement ou d'agression. Si certains ne citent pas de noms, d'autres sont plus accusateurs.

 

Cinq accusations se rapporteraient ainsi à des gestes et paroles d'Alexie, et l'une d'entre elles cite ouvertement son nom. « J'ai vu la manière dont Alexie parlait à une conférence, dans une bibliothèque, il y a plusieurs années, et j'ai vu comment il interagissait avec les participants (surtout des femmes) avant et après son discours. Qu'il ait harcelé des gens n'est pas du tout surprenant, selon moi. Je vous crois et je suis désolé que vous ayez dû faire face à cela », indique ainsi une réponse à un commentaire sur les comportements de Sherman Alexie.

 

Alexie a publié un communiqué de presse, en date du 28 février, qui reconnaît certaines accusations et présente des excuses. « Au cours des dernières années, j'ai fait des choses qui ont pu blesser des gens, y compris ceux que j'aime le plus profondément. À tous ceux que j'ai pu blesser, je présente mes excuses les plus sincères. Je suis vraiment désolé », commence l'auteur du roman jeunesse Le Premier qui pleure a perdu, rapporte l'Associated Press.

 

Néanmoins, l'auteur dément d'autres accusations formulées par l'auteure Litsa Dremousis sur Twitter : elle affirmait « qu'au moins 20 femmes l'accusent de harcèlement ». Alexie « réfute les accusations, insinuations et diffamations éhontées » de Dremousis, précisant que tous deux ont entretenu une relation, consentie, jusqu'en 2015, avant que l'auteure n'assiste à toutes ses interventions publiques à Seattle et ne s'immisce dans sa vie privée.

 

L'auteur de la trilogie L'Épreuve, James Dashner,
accusé de harcèlement sexuel

 

Il assure également que, le 18 octobre 2017, Litsa Dremousis a envoyé un email à son épouse pour l'informer de leur relation passée, en précisant qu'elle était mutuellement consentie. Depuis, selon Sherman Alexie, Dremousis n'a cessé de l'accuser « en se basant sur de fausses rumeurs ». « Il y a des femmes qui disent la vérité sur mon comportement, mais je n'ai pas souvenir d'avoir menacé physiquement ou verbalement quelqu'un, ou d'avoir porté atteinte à leur carrière. »

 

Sur Facebook, Litsa Dremousis affirme qu'une partie des déclarations d'Alexie est fausse, et assure qu'il l'évite depuis plusieurs mois, après qu'elle a tenté à plusieurs reprises de s'expliquer avec lui.

 

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.