L'auteur Thilo Sarrazin expulsé du Parti social-démocrate d'Allemagne

Antoine Oury - 04.08.2020

Edition - Société - Thilo Sarrazin allemagne - Thilo Sarrazin auteur - spd auteur islamophobie


L'auteur allemand Thilo Sarrazin a été officiellement exclu du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), après le rejet d'un recours contre une décision du parti. Celui-ci accusait Thilo Sarrazin d'islamophobie et de racisme, que l'auteur exprime notamment dans ses livres. Son expulsion a été jugée légale et justifiée, « pour protéger la réputation et la crédibilité du SPD ».

Thilo Sarrazin-9438


Polémiste tendance islamophobe, option Éric Zemmour, Thilo Sarrazin avait notamment signé OPA hostile — Comment l’islam freine le progrès et menace la société en Allemagne, ouvrage que l'éditeur Random House, filiale de l'éditeur Bertelsmann, avait refusé de publier. Bien connu outre-Rhin, l'auteur flirte avec l'extrême droite et le parti nationaliste AFD, mais refusait de quitter le parti de gauche modérée SPD.

Membre du SPD depuis 1973, Thilo Sarrazin « ne pourra plus diffuser son discours de haine, raciste et anti-Musulman, sous couvert de son appartenance au parti », s'est réjoui Lars Klingbeil, secrétaire général du SPD. « Le chapitre Thilo Sarrazin est clos pour nous. »

L'auteur avait fait appel d'une décision rendue en juillet dernier : la troisième procédure du SPD pour exclure ce membre gênant aura finalement été la bonne. La première remonte à 2009, après une sortie de Sarrazin sur les « filles enturbannées » qui n'avait pas été jugée contraire aux règles du parti politique, suivie par une autre en 2011, après la parution d'un livre de Sarrazin qui réclamait une restriction de « l'immigration musulmane ».

Le dernier livre de Sarrazin, OPA hostile — Comment l’islam freine le progrès et menace la société, a servi de support au SPD pour nourrir cette troisième procédure. Plusieurs passages du livre ont été reconnus contraires aux droits de l'Homme les plus basiques, comme l'expulsion armée des réfugiés en situation illégale ou la non-reconnaissance de la dignité des personnes de confession musulmane.
 
« De mon point de vue, cette décision était déjà prise avant cette audience », a réagi Thilo Sarrazin après l'énoncé du verdict. « Ce n'était pas un procès ouvert, honnête et juste. » Une première commission locale, de Berlin, avait validé l'expulsion de Sarrazin en janvier dernier, décision désormais confirmée au niveau national par une commission fédérale chargée de l'arbitrage. Thilo Sarrazin peut encore faire appel de la décision, mais auprès d'un tribunal civil.

Thilo Sarrazin, âgé de 74 ans, a notamment été ministre des Finances de Berlin entre 2002 et 2009.

via vorwaerts, DW

Photographie : Thilo Sarrazin, en 2013 (Franz Johann Morgenbesser, CC BY-SA 2.0)


Commentaires
En France et en Allemagne, il est de bon goût de cracher sur l'Église. Mais il ne faut surtout pas CRITIQUER la religion musulmane (pays qui rend heureux les habitants qui l'ont en religion principale - pardon, unique, car quand elle est principale, elle interdit les autres religions, sous peine de... mort. Encore une personne mise à mort (même symbolique) pour l'avoir dénoncée.

Et tout le monde trouve cela normale.

Amusant pour le pays des Lumières et de la Raison...

C'est amusant de voir les féministes dénoncer le « patriarcat » des sociétés occidentales et soutenir les femmes voilées - la soumission absolue - de l'autre côté.

Comme quoi, tous ces gens ne fonctionnent pas très bien. Pardon, j'aurais dû écrire « tou.T.E;s cet.E.s.T gen.S.E » !!!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.