L'auteur Vikram Seth se voit réclamer 1,7 million de dollars

Lauren Muyumba - 10.07.2013

Edition - International - A Suitable Boy - Vikram Seth - Penguin


L'écrivain Vikram Seth est l'auteur du roman A Suitable Boy dont il vient d'écrire la suite : A Suitable Girl. Quant à sa date de parution, difficile de savoir ce qu'il en adviendra : l'auteur n'a pas rendu le manuscrit à temps et se trouve dans une situation quelque peu délicate vis-à-vis de son éditeur Penguin. 

 

 


 

 

A Suitable Boy (Un garçon convenable) est paru en 1993, année où l'écrivain indien d'expression anglaise reçut le Commonwealth Writer's Prize. Le projet d'un second tome à paraître est bel et bien engagé, mais la date prochaine de sortie semble compromise.

 

Penguin avait engagé une avance de 1,7 million de dollars, dont il demande le remboursement. L'affaire arrive alors que Random et Penguin sont en train de fusionner pour devenir l'un des plus grands éditeurs de livres au monde. Mais, selon le porte-parole du Penguin Random House, toute idée relevant de cette récente fusion est à écarter, ainsi que «les hypothèses erronées de réduction des coûts».

 

La filiale britannique de Penguin avait fixé comme délais le mois de juin 2013 afin de pouvoir assurer la sortie du roman A Suitable Girl à l'automne. Le choix avait été mûrement réfléchi puisque le but était de faire écho au premier tome, sorti à la même période 20 ans plus tôt. Pour ce 20e anniversaire, le contrat incluait une réédition d' A Suitable Boy, dont Penguin a acquis les droits auprès de l'éditeur original Orion, en plus de la publication du nouveau roman.

 

"Lent, mais vraiment doué"

 

Vikram Seth est actuellement en pleine négociation avec Penguin et son agent, David Godwin, se bat pour préserver l'accord qui relie le relie à l'éditeur. « Il serait injuste que le contrat soit annulé. Vikram est connu pour prendre son temps lorsqu'il écrit ses livres », a-t-il déclaré. En effet, A Suitable Boy comprenait 1 349 pages au total, un sacré volume.

 

L'auteur et éditeur Robert McCrum, qui fut à l'origine de la publication du premier roman de Vikram Seth The Golden Gate (1986), le soutient en le décrivant ainsi : « Vikram est un véritable artiste (...). Il est lent, minutieux, mais vraiment doué. C'est le genre de romancier pour lequel ça vaut la peine d'attendre ».