L'auteure Carole Fives en résidence à la médiathèque L’ECHO du Kremlin-Bicêtre

Antoine Oury - 06.10.2020

Edition - Bibliothèques - mediatheque l'echo - mediatheque Kremlin-Bicetre - Carole Fives


La médiathèque L'ECHO du Kremlin-Bicêtre accueille l’écrivaine Carole Fives en résidence de septembre 2020 à juin 2021, avec le soutien de la Région Île-de-France. Son roman Térébenthine, qui met en scène de jeunes élèves aux Beaux-arts, sera la source d’inspiration de cette résidence, à la croisée entre littérature et art contemporain. 

OKABE


Le lancement de la résidence se déroulera dans la cadre des Journées Portes Ouvertes des ateliers d’artistes, le samedi 10 octobre à 17h dans le hall d’exposition de la médiathèque avec une lecture performée par l’auteur autour de son roman Térébenthine (Gallimard).

Performances, rencontres avec des auteurs et des plasticiens, expositions dans et hors les murs, ateliers avec des lycéens en arts plastiques sont au programme de la résidence de Carole Fives. Les thématiques que l’auteure a proposé d’aborder dans son projet d’écriture et de résidence autour du processus de création (peut-on apprendre à être artiste ou l’est-on malgré soi, en dépit de soi ?) trouvent une résonance sur le territoire du Kremlin-Bicêtre, promouvant largement les différentes formes artistiques.

Carole Fives est née au XXe siècle dans le Nord de la France. Écrivain, mais aussi plasticienne et vidéaste formée aux Beaux-arts, elle a enseigné plusieurs années les arts plastiques. Elle se consacre désormais à la littérature et a publié plusieurs romans aux éditions Gallimard dont la plupart sont traduits en plusieurs langues. Son écriture concise et sa lucidité en font une fine portraitiste de notre société contemporaine. 
 
Elle est également l’auteure de livres pour la jeunesse publiés à L’école des loisirs. Son précédent ouvrage, Tenir jusqu’à l’aube, sur le quotidien d’une mère célibataire, est en cours d’adaptation pour le cinéma et le théâtre. Son dernier roman, Térébenthine, paru à la rentrée chez Gallimard, évoque l’art, la difficulté de l’enseigner et de transmettre.

Photographie : la médiathèque L'ECHO, Le Kremlin-Bicêtre (Patrick Loste, CC BY-NC-ND 2.0)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.